Interzone Editions: Michel Aubert: Train sanitaire 529-Voyage en zone libre

http://www.interzoneeditions.net/train_sanitaire.htm

Retranscription: Isabelle AUBERT

Édition illustrée, imprimée sur bristol.

ISBN: 979-10-94889-02-2

Dépôt légal: juin 2019

Prix: 7 €

Édition électronique PDF gratuite

Format: 21 x 29,7 cm

22 pages

Galerie Ecritures: Pierre LAFOUCRIERE

Pierre LAFOUCRIERE

Eté 2017

Exposition des dernières œuvres de Pierre LAFOUCRIERE

 Vernissage le 7 Juin de 18 h à 20 h

Exposition du 7 juin au 14 septembre 2019

Galerie ECRITURES    1 rue Pierre Petit    03100 MONTLUCON   Tél : 06 70 09 36 63

Pierre LAFOUCRIERE est décédé en Novembre 2017, nous venions de terminer une grande rétrospective de son travail à MONTLUCON qui avait empli de sa lumière aussi bien les cimaises du Fonds d’Art Contemporain de Montluçon que celles de la galerie Ecritures tout l’été 2017 après avoir préparé ensemble une monographie sur son travail « Un Chemin de Lumière » (Ecritures 2017). Alors que je lui avais proposé une prochaine exposition, il avait réalisé en Juillet et Août pour Ecritures, 19 œuvres et avait demandé qu’elles soient réservées pour être exposées à la galerie lors de cette prochaine exposition, c’est un ensemble magnifique d’aquarelles et crayons pleines de vie et de force sur papier de grand format du Moulin Richard de Bas. Ces œuvres forment un ensemble magnifique et cohérent, aussi il m’a semblé nécessaire d’éditer une brochure les rassemblant toutes afin que chacun puisse en apprécier la puissance, la force, la lumière de la vie. Cet ensemble ultime n’est pas un testament mais plus un chant de la vie plein d’espoir et d’éternité.

Il tenait avant que nous nous séparions à ce que nous réalisions une séance filmée de happening pendant lequel il laissait un pétard recouvert de peinture déposer des éclats de couleurs sur une ardoise. Je garde en mémoire cette séance très drôle et pleine de fantaisie.

Inconditionnel de la peinture à l’huile à cause de sa transparence, de sa consistance et de son odeur, il aimait utiliser les autres techniques que sont la gouache, l’aquarelle, le lavis, les crayons de couleur … Son souci de la qualité des produits et des supports était permanent, l’importance du choix du papier ou de la toile est primordial, tout contribue à la qualité de l’œuvre finale mais aussi à sa pérennité. Son travail est le résultat d’une gestualité très libre mais très contrôlée liée à une construction autour de cette gestualité.

S’il est vrai que la disparition de l’homme est toujours au bout du chemin, comme un rejet de cette absurdité, Pierre LAFOUCRIERE, virtuose de la lumière et de la transparence, a tenté inlassablement de rechercher l’essence même de la vie pour lui donner une dimension d’éternité. Mais comme la véritable mort se trouve dans l’oubli,

Ramuntcho Matta: INTIMATTA

http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/37784_1
Chili, France | 2012 | 119 minutes | HD

Un film de Ramuntcho Matta

« Intimatta » est un objet cinématographique propre à la sphère Matta, qui relève de son monde et de rien d’autre, ouvert à tout ce qu’on voudra bien y projeter. Le projet n’est pas un documentaire mais bien un film d’artiste sur Roberto Matta reposant sur les archives vidéos tournées par son fils Ramuntcho Matta, directeur du projet, et sur des interviews de personnalités contemporaines ayant bien connu Roberto Matta. À l’âge de 80 ans, Matta a senti la nécessité de transmettre les clefs de son parcours et a ainsi créé un espace d’échange entre lui et le plus jeune de ses fils alors en âge d’être son petit-fils, Ramuntcho. Une relation d’autant plus intime que Matta avait déjà perdu deux de ses fils : Batan qui s’est suicidé en 1975, et son frère jumeau, Gordon Matta-Clark, mort d’un cancer en 1978. Ainsi Ramuntcho a commencé dès les années 80 à filmer chaque rencontre avec son père avec comme fil conducteur : comment transmettre les outils afin qu’une personne puisse devenir son propre père. La transmission a toujours été au centre de la philosophie Matta. Ce qui lui a permis de développer des relations très privilégiées avec entre autres : Garcia Lorca, Le Corbusier, Victor Brauner, Salvador Dali, André Breton, Marcel Duchamp… pour pouvoir être ensuite un passeur de ces connaissances, un véritable principe de vie et de responsabilité pour Matta : plutôt que de cacher ses secrets de création, il ouvre ses ateliers aux autres artistes, créant ainsi un véritable vent « inspirationnel » pour Jackson Pollock, Willhem de Kooning, Fahlström, Jörn… Grâce à des douzaines de cassettes vidéos de Roberto Matta en train de peindre, de parler, de se promener et même de dormir, tournées entre 1986 et 2000, à travers ses carnets de notes, ses lettres, les cartes postales et les cadeaux qu’il envoyait à ses amis et sa famille, « Intimatta » nous donne à voir une façon de penser. À partir de ce matériel inédit, « Intimatta » nous plonge dans le monde créatif et intime de l’artiste tout en soulevant des questions universelles sur la transmission, la paternité, l’intimité en partage

Thématique
Intimatta

© SometimeStudio

1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Ramuntcho Matta

IMAGE

Rodrigo Aviles

SON

Pauline Broquet

MONTAGE

Danielle Fillios

PRODUCTION / DIFFUSION

SometimeStudio, GFilms

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

SometimeStudio, ADAV, La Maison du doc, Les Films du paradoxe

COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Catalogue des vidéos à la demande

Distributeur(s) :

SometimeStudio

DVD en vente sur :

Les Films du paradoxe

DVD en vente sur :

Les Films du paradoxe

Henri Laborit: L’Alchimie de la Découverte (extraits)

Henri Laborit – Fabrice Rouleau

 « L’Alchimie de la Découverte » (Grasset)

–  Extraits  –

PDF

En raison des différents points de vue exprimés sur le net sur le gamma OH et la minaprine (Cantor) , il m’a semblé intéressant de mettre en ligne celui de leur inventeur, le Professeur Henri Laborit, tiré du livre « L’Alchimie de la Découverte », le plus qualifié pour en parler sur une base scientifique.

Des hommes-grenouilles au gamma OH……1

Sur la minaprine Agr 1240 (Cantor) ………….. 9

Pour le meilleur des mondes (extraits) …….. 9

L’inhibition de l’action………………………………… 11

Les propriétaires de sites qui s’approprient ma documentation sur Henri Laborit sont priés de bien vouloir citer leurs sources, à plus forte raison quand ils la détournent  dans des objectifs commerciaux, idéologiques, etc., qui n’ont rien à voir avec le travail de Laborit,  ni avec le mien. Cette documentation est en ligne en accès libre, ce qui signifie qu’elle est accessible à tout le monde. Elle n’a pas pour vocation d’être récupérée ni monopolisée, ni instrumentalisée.

Isabelle Aubert-Baudron

[cinemaginaire] 19 MAI – 2 JUIN 2019 / 34e FESTIVAL CINEMA / RENCONTRES CINEMAGINAIRE / ARGELES SUR MER

du 29 mai au 2 juin 2019
prologue le samedi 18 mai 2019

Cinéma Jaurès – 66 Argelès sur Mer

34e édition du festival

> RENCONTRES CINÉMAGINAIRE <
d’Argelès sur Mer
(Pyrénées Orientales)

Un festival de cinéma hors normes,
sans tapis rouge ni club de sponsors, sans paillettes ni vedettariat,
cinq jours de rencontres exceptionnelles, de temps forts, de plaisir en roue libre

Autour du film de Juan Gamero

VIVRE L’UTOPIE
des films rares, en avant-première et inédits, des longs métrages et une compétition de courts métrages,
des films de fiction, mais aussi des documentaires et des essais,
des invités singuliers, des buffets en terrasse, expo, musique et cinéma en plein air.

Un monde s’est écroulé en février 1939 pour les centaines de milliers de républicains espagnols contraints à l’exil,
après 3 années de lutte et de guerre, fuyant la terreur fasciste et passant la frontière pyrénéenne.
80 ans plus tard, qui s’en souvient encore ?
Et surtout qui se souvient de l’expérience libertaire vécue au quotidien en Catalogne et Aragon de 1936 à 1939.
Car jusqu’au bout, l’immense majorité n’a pas voulu dissocier : combattre le fascisme et vivre l’utopie.
Le film Vivre l’utopie témoigne de cette extraordinaire expérience autogestionnaire.

Et, à sa suite, la programmation du festival (fictions, documentaires, essais, courts et longs métrages),
va s’attacher à parcourir toutes sortes d’autres utopies, d’hier aujourd’hui et demain, ici ou ailleurs.

Quelques temps forts du festival

€ samedi 18 mai 21h
prologue dans le cadre du colloque Exode et Accueil
avant-première du film El Periple, en présence du réalisateur Mario Pons

mercredi 29 mai à partir de 18h30
Ouverture du festival et de l’exposition du Collectif Zarbo
Ce collectif d’une dizaine d’artistes toulousains travaille depuis un an à cette exposition exceptionnelle
autour de la Retirada et de l’Utopie.
Et grande soirée d’ouverture gratuite cinéma en plein air

samedi 1er juin
Compétition courts métrages en présence des réalisateurs

dimanche 2 juin 17h
Clôture avec un Ciné-Chanson exceptionnel dédié à François Béranger
film + repas + concert pour 20 euros
>> Places limitées : réservations fortement conseillées, déjà ouvertes au 04 68 08 22 16

… et bien d’autres pépites, raretés et avant-prmières à découvrir au fil du festival !

? Partenariats Festival
Amis de Cinémaginaire, ACCILR (Association des Cinémas et Circuits Itinérants du Languedoc Roussillon),
ACM (Agence du Court Métrage), GNCR (Groupement National des Cinémas de Recherche),
Festival de Cinéma de Girona, Association Nord/Sud Films.

Infos Festival
suivez l’actualisation de la programmation du festival sur
http://www.cinemaginaire.org / contact@cinemaginaire.org / tél : 04 68 08 22 16