Charles Plymell: Le Dernier des Mocassins

https://www.lisez.com/ebook/le-dernier-des-mocassins/9782355847745

Dans le site de l’éditeur: Sonatine éditions

EAN : 9782355847745Façonnage normé : EPUB3DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Le Dernier des Mocassins

Charles PLYMELL

Le Dernier des Mocassins

Le livre culte du dernier des beats. Enfin ! 
  Né en 1935 au Kansas, Charles Plymell a passé sa jeunesse sur la Route 66. Il a travaillé sur des pipelines, chevauché des taureaux sauvages dans des rodéos, été dynamiteur de montagne, cueilleur de houblon. Entre autres. Ce fut aussi l’un des premiers hipsters du Middle West, abusant de toutes les drogues en vogue à l’époque, du jazz au peyotl. Lorsqu’il s’installe, en 1962, à San Francisco, au carrefour entre Haight et Ashbury, son appartement devient un lieu de passage obligé de la contre-culture naissante. C’est là, lors d’une LSD party, que les écrivains de la Beat generation font la connaissance des hippies. Très vite, Neal Cassady et Allen Ginsberg, qu’il va présenter à Bob Dylan, viennent habiter chez lui. Infatigable animateur du mouvement Beat, il publie des dizaines de revues underground (c’est lui qui découvre Robert Crumb) et de recueils de poésie. 

Le Dernier des mocassins raconte dans un style incomparable cette vie haute en couleur. Charles Plymell le dédie à tous les junkies, psychopathes, freaks, arnaqueurs, criminels, artistes, poètes, homos, flics, cow-boys, camionneurs, ainsi qu’à toutes les petites vieilles qui ont fait le voyage avec lui sur l’autoroute de la Benzédrine.

Benito Vila: CHARLEY PLYMELL: OUTLAW POET & ORIGINAL PUNK

https://pleasekillme.com/charley-plymell-outlaw-poet-punk/

Charley Plymell eating with William Burroughs. Lawrence, Kansas.  Photo by Allen Ginsberg. Courtesy: Allen Ginsberg Estate/Stanford University Libraries.

Charley Plymell eating with William Burroughs. Lawrence, Kansas.  Photo by Allen Ginsberg. Courtesy: Allen Ginsberg Estate/Stanford University Libraries.

Poet, publisher, provocateur and people-connector, Charley Plymell is, like fellow Midwesterner Ed Sanders, a floater among contingents of kindred spirits, from the Beats to the hippies to the punks and back again. Publisher of William S. Burroughs and Herbert Huncke; facilitator of the first issue of R. Crumb’s Zap Comix; friends with Burroughs, Allen Ginsberg and Neal Cassady, he opens up about his life to PKM’s Benito Vila.

Charming. Gritty. Flat-out. Excitable. Real. Those are words that describe poet Charley Plymell, a somewhat mythic creature who has always been resistant to labels or definition. He is said to have connected the Beats and the Hippies in his San Francisco apartment, although, even today, Plymell remains a rabble-rouser who pre-dates all that cultural branding and simply describes himself as a punk from Wichita. That said, there’s nothing simple about Plymell. He never finished high school yet he earned a graduate writing degree from Johns Hopkins. At age 13, he drove from his father’s house in South Dakota to his mother’s house in Kansas and kept on going, working jobs throughout the West. He later published William S. Burroughs, R. Crumb, Herbert Huncke and Janine Pommy Vega long before those names were ever said with the sort of reverence they get now.

Read the whole article in the site of the publisher: https://pleasekillme.com/charley-plymell-outlaw-poet-punk/

José Altimiras: Le premier train du Centre du Monde (1859-2019)

VOIX éditions vient de publier Le premier train du Centre du Monde (1859-2019), de José ALTIMIRAS.

https://www.ouillade.eu/culture/perpignan-une-equipe-creative-au-centre-del-mon/196987 Perpignan : une équipe créative au Centre del Mon !

Composée de José ALTIMIRAS , Jean CASAGRAN , Richard MEIER et Michelle PERNELLE, une équipe de choc pour une exposition formidable au Centre du Monde ! Une belle histoire qui retrace les hommes, les bâtiments et les voyageurs de ce secteur de la ville

Exposition intitulée : le premier train du Centre du Monde /1859 – 2019 /pour fêter les 160 ans de l’arrivée du Chemin de Fer à Perpignan dans le quartier gare… Surréaliste, non ?
A découvrir dans le hall de la communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole (PMM), à Saint-Assiscle jusqu’à fin décembre.
Photographies d’archives et cartes postales inédites de ce quartier (découvertes dans le fond des archives municipales) croquées par l’artiste José ALTIMIRAS et la complicité de VOIX éditions.
Pres de neuf mois de travail, afin de réaliser plus de quarante planches originales, exposées et redessinées par l’artiste.
Mais également, un livret, format à l’italienne, de cartes postales de tous les tableaux.
Comme le soulignait lors du vernissage Chantal GOMBERT, maire-adjoint du territoire Ouest (incluant le secteur gare) :
« de la locomotive à vapeur au TGV (Train à Grande Vitesse) ce quartier des faubourgs de Perpignan, a connu un essor florissant au cours du siècle dernier. Maisons bourgeoises (signée DORPH PETERSEN, avec la maison DRANCOURT) entreprises florissantes – papier à cigarette NIL- (usine de papier à cigarette de Joseph BARDOU) ,entrepôts d’expéditeurs (CARBONEL, DOUDON, PARE, DRANCOURT…), courtiers en vin, grossistes en fruits et légumes : la proximité de la gare en a fait un quartier important de Perpignan.
Et en 1965, souvenons-nous, l’artiste peintre de génie et maître du Surréalisme DALI descendait du train précédant GALA et leur escorte sous les vivas et Calpintar… Le maître proclamait alors la gare de Perpignan : Centre du Monde !
Ainsi que le soulignait également Jean-Marc PUJOL, maire et président de PMM, « avec l’activité économique de ces dernières années et la commercialisation terminée des locaux du Centre del Mon, ces espaces vont redonner de l’activité économique et de l’attractivité à ce quartier ».
Avec cette belle exposition, de photographies et cartes postales inédites retravaillées en quarante trois dessins originaux, toutes les générations vont prendre du plaisir à la découvrir, en parcourant les textes qui vous emmènent faire un joli voyage…

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est MONDE.jpg
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est jose-ALTIMIRAS-1024x683.jpg

Tags: Centre del Mon, Chantal Gombert, exposition, Jean-Marc Pujol, Jezan Casagran, José Altimiras, le premier train du Centre du Monde /1859 – 2019, Michelle Pernelle, Richard Meier

Francine Delaigle: Photos d’En ces lieux… des livres 2019

Merci à Francine Delaigle pour l’envoi de ces photos, qui rendent bien
l’atmosphère estivale et paisible de cette journée.

Comme lors de ma participation aux festivals d’années précédentes, la dreamachine (machine à rêver) était présente le dimanche 28. Pour plus de documentation, voir  La machine à rêver à En ces lieux des livres 2019.

Dieudonné ZÉLÉ

Jean-Pierre FREDAIGUE

Roland GAILLON

Pascal GIRAULT

Olivier BROCHET  

Isabelle AUBERT-BAUDRON

Warwick Sweeney: Hardy Tree

This is an extremely interesting book by Warwick Sweeney, with a foreword by Pr Andrew Lees, on Dr Dent’s treatment of apomorphine, on William Burroughs, and on the evolution of the medical area since the fifties in the domain of drugs and the changes of the nature of relation towards patients in the economical context. Hence, the lightening it brings on those latest decades allows a better understanding of the present goals, very useful to health workers and to potential or actual patients as well.

The edition itself by Bracket Press is very good quality, containing many black and white and color illustrations and original documents, for a cheap price compared to the result.

Isabelle Aubert-Baudron

http://www.bracketpress.co.uk/

HARDY TREE – A Doctor’s Bible
by J. Warwick Sweeney

The current rises in anxiety, depression, mental ill-health and addiction are out of control. In the middle of the 20th century, John Yerbury Dent, a pioneering London doctor from the ‘do no harm’ tradition, campaigned for a deeper understanding of these ailments, better treatments and policies. Few listened.

Hardy Tree is a biographical novel written by Dent’s grandson, J Warwick Sweeney, and plots the life of Dent using the doctor’s own writings; his unpublished memoirs and correspondence.

Towards the end of Dent’s life an anonymous and unfulfilled literary genius suffering from heroin addiction came to London. Knocking at death’s door he was sent to knock on Dent’s. His name: William Seward Burroughs.

Hardy Tree is the previously untold story of Burroughs’ rebirth and the crucial part played by his doctor’s compassion, and the lost art of healing. An inspirational and timely story.

Production details: 215mm x 153mm, 448 pages, litho printed on Munken Premium Cream 90gsm, illustrated (colour + b/w), black endpapers, sewn-section binding with fully blocked cover and printed dust jacket. Limited edition of 500 hand-numbered copies. Weight: 1kg approx.
ISBN 978-1-9996740-3-8. Publishing date: 23 August 2019.
RRP: £30.00 + P&P

This book is only available to pre-order from www.bracketpress.co.uk
at special pre-order price: £23 + P&P.