Lizières: Concert Jazz – Le 05 octobre 2014

http://www.lizieres.org/actualites/concert-jazz/

Les Amis de Lizières ont le plaisir de vous convier au château d’Épaux-Bézu pour un concert-goûter de jazz avec le groupe Wood.

Le dimanche 05 octobre à 16h30

WOOD (Matthieu Donarier & Sébastien Boisseau) invite Tom Arthurs

WOOD_HD_AT-325x220

© Annabelle Tiaffay

Groupe de scène avant tout, ce duo de l’instinct et de l’instant démonte et remonte sans cesse ses compositions, improvise des hymnes à l’amour, des rythmiques improbables qui progressent sur le fil de l’inconnu, des chants d’oiseaux jamais entendus jusqu’alors. WOOD rend hommage à Duke Ellington et revisite Joachim Kühn avec la même force de propos. Les racines sont ancrées dans la terre du jazz, pour autant les branches sont multiples, pleines de fruits.

Leur musique coule de source : bien malin qui peut dire où commence l’improvisé, où finit l’écriture… c’est une des forces de ce duo, qui confirme définitivement la complicité de ces orfèvres que sont Sébastien Boisseau et Matthieu Donarier.

Pour ce concert à Lizières, ils invitent le trompettiste anglais Tom Arthurs à rejoindre leur intimité. Originaire d’Edimbourg, vivant à Berlin, Tom Arthurs possède un son unique, d’une douceur sans égale, libéré des contraintes techniques. Cette rencontre sera l’occasion d’un travail sur des nouvelles compositions ouvrant les portes sur de nouveaux univers improvisés comme WOOD l’a fait récemment avec Sylvie Courvoisier, Mark Feldman, Pierre Favre ou Jozef Dumoulin.

Tom_by_Gustav_Eckart_square_web

© DR

Informations Pratiques:

Entrée libre sur réservation. Réserver ICI

Venir à Lizières :

Informations ICI

 

GERARD MALANGA à Paris du 13 au 16 novembre 2014

SAVE THE DATE : GERARD MALANGA
À PARIS DU 13 AU 16 NOVEMBRE 2014 

Je suis heureuse de vous inviter à fêter du 13 au 16 novembre prochain à Paris le cinquantième anniversaire de la Factory à travers l’oeuvre photographique et filmique de Gerard Malanga, poète, photographe et réalisateur. Né en 1943 à New York, Malanga exerce une influence majeure sur la peinture et les films de la Factory, à tel point que The New York Times le qualifie ”d’associé le plus influent d’Andy Warhol”.Quatre temps forts marqueront cette manifestation :
– Un solo show de Gerard Malanga dans le cadre de la foire Fotofever du vendredi 14 au
dimanche 16 novembre,
– Une soirée anniversaire au Silencio jeudi 13 novembre à 22h,
– Une séance de projections de films et courts-métrages de Gerard Malangaau MK2 Grand-Palais
vendredi 14 novembre à 20h,
– Une conférence-débat entre Gerard Malanga et Philippe Franck, historien d’art, à la Maison
Européenne de la Photographie samedi 15 novembre à 18h.Je serais ravie de vous voir à cette occasion.

Caroline Smulders

1 / SOLO SHOW DE GERARD MALANGA DANS LE CADRE
DE LA FOIRE FOTOFEVER AU CARROUSEL DU LOUVRE
Du vendredi 14 au dimanche 16.11.2014 de 10h à 19h30

yd2 yd2 yd2

Poète bohémien, photographe des mémoires vivantes, cinéaste expérimental, acteur malgré lui, Gerard Malanga (né en 1943 dans le Bronx) est rentré dans l’histoire lorsqu’il fut engagé un beau jour de juin 1963 par Andy Warhol en tant qu’assistant avant même que la première Factory ne devienne le haut lieu de la multi créativité new-yorkaise et au-delà, des Silver 60’s. Jusque 1970, ils vont collaborer amicalement et intensivement pour produire des chefs d’œuvres en séries jusqu’à ce que « l’ange blond de la Factory » ne décide de prendre son envol et de faire des nombreux talents / géants qu’il a bien connus des icônes aussi intemporelles qu’accessibles :Iggy Pop dans son plus intime et insolent apparat, William S. Burroughs tournant le dos à son héritage familial, Mick Jagger offrant sa bouche pulpeuse, Patti Smith et Robert Mapplethorpe en jeunes amoureux, Dennis Hopper et son étrange mélancolie, Candy Darling sur le pavé de la gloire…, consacrant leur profonde humanité, avec une élégante simplicité toujours bienveillante. Ces oeuvres sont d’avantage des témoignages d’une époque de créativité en liberté dont Malanga a été l’un des acteurs inspirés que des portraits réalisés dans l’intention de saisir des images de personnalités célèbres. Pop, Art, Alive !
Philippe Franck, historien de l’art, 2014
Au sein de l’exposition, quelques vintages encore disponibles seront présentés, notamment la série des photographies mythiques du Velvet Underground (1966), en tirages uniques
Commissariat : Sandrine MonsInformations pratiques /
CARROUSEL DU LOUVRE 
99 rue de Rivoli – 75001 Paris
Métro : Palais Royal – Musée du Louvre
Vernissage VIP jeudi 13 novembre 2014 de 19h à 22h sur invitation.
Horaires : vendredi 14 novembre > 10h – 19h30
samedi 15 novembre > 10h – 19h30
dimanche 16 novembre > 10h – 19h
2 / SOIRÉE ANNIVERSAIRE :
LES 50 ANS DE LA FACTORY AU SILENCIO
Jeudi 13.11.2014 à partir 22h
yd2 yd2 yd2
Soirée initiée par Sebastian Hau, directeur du BAL BOOKS et commissaire indépendant, dans le cadre du parcours VIP de Paris Photo.
Echange entre Gerard Malanga et Sebastian Hau, rencontre avec le public et lecture de poésies.
Durant toute la soirée, une projection de court-métrages de et/ou avec Gerard Malanga est prévue dans le cinéma privé du Silencio.
Informations pratiques /
LE SILENCIO 
142 rue Montmartre – 75002 Paris
Métros : Bourse, Grands Boulevards, Sentier
+ D’INFOS : http://silencio-club.com/ Sur invitation uniquement

3 / CYCLE GERARD MALANGA : FILMS & COURTS-MÉTRAGES
MK2 GRAND PALAIS
Vendredi 14.11.2014 à 20h

yd2 yd2 yd2

Films projetés :
Andy Warhol : Portraits of the Artist as a Young Man, 1964 (collection Centre Georges Pompidou)
Gerard Malanga’s Film Notebooks, 2005 / primé au Festival du film de Vienne en 2005
In Search of the Miraculous, 1967
Informations pratiques /

MK2 GRAND PALAIS 
3 Avenue Winston-Churchill – 75008 Paris
Métro : Champs-Elysées – Clémenceau
Tarif : 9,90 € / 7,50 € (étudiants – chômeurs) / 6 € ( – 18 ans) / 4 € ( – 14 ans)

4 / CONFÉRENCE «POP IMAGES»
MAISON EUROPÉENNE DE LA PHOTOGRAPHIE
Samedi 15.11.2014 à 18h

yd2 yd2 yd2

Conférence-débat entre Gerard Malanga et Philippe Franck, historien de l’art.

Cet échange avec Gerard Malanga permettra de passer en revue les grandes étapes de la vie artistique de Malanga ; de sa rencontre avec Andy Warhol, la vie à la Factory, balayer ses connexions avec la littérature (Beat Generation entre autre) ou la musique (découverte du Velvet Underground), et également son travail d’archiviste, de photographe, de réalisateur ou de poète.

Lieu : Auditorium de la MEP
Durée estimée : 1h

La conversation sera ponctuée d’extraits sonores, de films et de projections d’une sélection de photographies.

Un cocktail sur invitation suivra la séance

Informations pratiques /

MAISON EUROPÉENNE DE LA PHOTOGRAPHIE 
5/7 Rue de Fourcy – 75004 Paris
Métros : Saint-Paul, Pont-Marie, Hôtel de Ville

+ D’INFOS : http://www.mep-fr.org/
Le nombre de places étant limité, il est impératif de s’inscrire : caroline.ilovemyjob@gmail.com
Contact presse /
Isabelle Giovacchini
+336 28 04 18 15
caroline.ilovemyjob@gmail.com
Visuels haute définition sur demande

Possibilité d’interview par téléphone et email
dès à présent ou à Paris à partir du 12/11/14

Pour toute autre information & réservation /

Caroline Smulders / I love my job
4 rue Martel – 75010 Paris – France
+336 09 02 66 31
www.carolinesmulders.com
Toutes images : © Gerard Malanga, courtesy galerie Caroline Smulders, 2014

Quelques nouvelles de l’éclat

Bonjour,
Quelques informations sur les Nouveautés de cette rentrée.
 
— Quelques titres déjà présents en librairie pour cette rentrée, dont le collectif dirigé par Marie-Anne Lescourret, La dette et la distance. De quelques élèves et lecteurs juifs de Heidegger, qui paraît en même temps que le livre de Peter Trawny sur l’antisémitisme de Heidegger. Le livre est un complément très utile au débat, non pas de savoir si Heidegger était antisémite (ce qu’on sait), mais de comment une génération de philosophes et penseurs juifs a pu, en dépit de « ça », le lire, s’en inspirer, s’en éloigner… (la méthode vaudra ensuite pour d’autres engouements philosophiques plus récents…)
— Autre nouveauté qui paraît avec quelque retard : le livre classique de Norman Malcom sur Wittgenstein  un point de vue religieux?. Le texte de Malcom fut complété par une réponse de son ami Peter Winch et le traducteur Michel Le Du enrichit le débat d’une longue postface qui revient sur cette (fausse?) énigme….
— Puis le mois prochain un nouveau volume de la Bibliothèque des fondations, sur le Devoir de mémoire (sous la direction de Myriam Bienenstock) et dans les petits « éclats », un texte de Corinne Rondeau sur Susan Sontag, disparue il y a 10 ans…
Fin  octobre paraîtra aussi le Voyage souterrain, de Pierre Arsène, sur lequel nous reviendrons, et qui demande quelques explications dont quelques-unes sont déjà avancées par Patricia Farazzi sur le Blog de l’éclat.
De nombreuses rencontres également avec Raphaël Imbert autour de Jazz supreme, la Mauvaise troupe pour les Constellations et dans le cadre de CitéPhilo qui cette année invite Duits&Barbier, Raphael Imbert et Marie-Anne Lescourret…
En attendant, bonne rentrée, tandis que nous préparons activement le programme de l’année prochaine, année de nos 30 ans!
L’éclat

Lizières | Vernissage de l´exposition « Lézards pour l´école » | 26 septembre 2014

Penser l’éducation autrement

Expositions, spectacles, performances, tables rondes, conférences, ateliers …

L’association Les Amis de Lizières a le plaisir de vous accueillir au Château d’Epaux-Bézu à l’occasion de l’événement “Lézards pour l’école” dans le cadre de l’opération Invitations d’Artistes organisé par le Conseil Régional de Picardie.

Du 26 Septembre au 12 Octobre 2014

EXE_AFFICHE_LIZIERE_V01

Dans le cadre de l’opération organisée par le Conseil Régional de Picardie, Lizières met en place un événement centré autour des arts comme moteurs de curiosités au service de l’éducation. L’événement prendra la forme à la fois d’expositions, de performances et de différentes interventions des artistes. Pour ce faire, l’Association Les Amis de Lizières, invite les « acteurs inspirants » (artistes plasticiens, philosophes, écrivains, danseurs…) à proposer des outils afin d’éveiller la curiosité par l’art sur des matières diverses enseignées à l’école.

L’objectif principal de ce projet est de redonner l’appétit d’apprendre en utilisant l’étonnement comme méthodologie et le plaisir comme cheminement, basé sur une méthodologie qui reprend l’histoire de la transmission à travers les âges et les cultures ainsi que la transmission orale, et porté sur les questionnements suivants :

♦ Quel jeu dans la pédagogie ?

♦ Les méthodes applicables dans l’art sont-elles transmutables aux autres disciplines ?

♦ Pourquoi le plaisir est-il réservé à la cour de récréation ?

Le public et notamment le jeune public scolaire est invité à participer et interagir avec les œuvres et les propositions des artistes invités tout en réalisant un parcours déambulatoire.

LES ARTISTES EXPOSANTS

Les artistes qui nous accompagnent lors de cette édition sont issus de différentes disciplines afin de permettre au public de déceler diverses approches artistiques à l’œuvre et à la notion des arts pour l’école développée par chaque artiste. Ces derniers, ont conçu pour l’occasion des expositions et performances artistiques. Une publication autour de la question des arts pour l’école sera également présentée à l’issue de cette opération.

♦ Jacques André (Arts Plastiques et Vidéo)

♦ Sandra Abouav (Danse)

♦ Judith Egger (Arts Plastiques)

♦ Julie Martin (Arts Plastiques et Philosophie)

Guillaume Pinard (Arts Plastiques)

Jonathan Sitthiphonh et Romain Weintzem (Arts Plastiques)

AUTOUR DE L’EXPOSITION

♦ Vernissage: vendredi 26 septembre à 18h

♦ Visites guidées des expositions sur réservation

♦ Samedi 27 septembre et Samedi 11 Octobre 2014 à 15h : Spectacle de danse contemporaine « Riz complet », suivi d’un atelier autour de la pièce ouvert aux enfants et adultes.

♦ Dimanche 28 Septembre et dimanche 12 Octobre de 11h à 17h : Pique nique ouvert à tous avec plusieurs activités tout au long de la journée

♦ Mercredi 8 octobre à 16h et Samedi 11 Octobre à 17h : Table ronde autour des Arts pour l’école

Contact :

Nadia Solano

nadia.solano@lizieres.org

Tél: +33(0)9 51 07 13 74 / 03 23 70 02 07

Réservations Visites guidées:

reservation@lizieres.org

Se rendre à Lizières :

Informations ICI

Galerie ECRITURES: sortie du livre

La galerie ECRITURES a le plaisir de vous présenter le livre qu’elle vient d’éditer :  

« Tranches de Vie de Château »

Haïku

Collectif Atelier d’Ecriture

Service Enseignement

 Photographies

Jean Marc VINCENT

Responsable Local de l’Enseignement

Maison d’Arrêt de Montluçon

 

« Tranches de Vie de Château » est le résultat d’un travail mené dans le cadre de l’atelier d’écriture de la Maison d’Arrêt de Montluçon. « Tranches de Vie de Château » est une série de photos en noir et blanc, chacune est accompagnée d’un court texte ou haïku. Les photos représentent les différents lieux et activités de la détention, lieux et activités dont les personnes détenues sont imprégnées. Le sujet de chaque photo a été proposé et choisi par les participants avant les prises de vue. A partir des tirages faits sur l’imprimante de l’école, les participants ont fait des annotations au dos de chacun. Toutes ces notes ont été reprises pour en faire un condensé sous forme de haïku. Ces photos veulent montrer un aperçu de l’univers de cette prison dans le respect de chacun tout en tenant compte des consignes de sécurité et de confidentialité.

De ces photos, naît l’histoire car l’image donne la parole, on se raconte alors pour se libérer de l’enfermement physique et psychologique. Ces photos ne sont pas seulement utilisées comme « pré-texte », juste pour dire ce que l’on a au fond de soi mais elles sont aussi des prétextes pour libérer la parole par la lecture et le partage dans et hors la détention. Les photos sont réalisées en noir et blanc car même si parmi les personnes détenues, certaines sont hautes en couleur, la vie en prison ne se décline qu’en niveaux de gris compris entre le sombre comme le sont les affaires, les idées, les costumes … en passant par le pas tout à fait clair pour aller jusqu’au très blanc du personnel de santé.

Les buts de ce travail sont donc de :

  • o        Libérer la parole des personnes détenues par un travail d’expression
  • o        Proposer une création artistique et esthétique
  • o        Montrer un univers qu’on ne souhaite à personne de connaître

 

Histoire de la Maison d’Arrêt

Les locaux de la prison de Montluçon ont été construits en 1746 pour être un lieu d’enfermement pour hommes et femmes. Elle est située, à l’époque, à l’intérieur du mur d’enceinte du château de Montluçon. La reconnaissance officielle de la qualité de prison n’a été donnée à ce lieu qu’à la Révolution par délibération du 19 octobre 1792. La dénomination « Maison d’Arrêt » date de 1884, elle est installée dans ces locaux construits en 1746 pour les cellules, le bâtiment d’entrée datant de 1850. Dès 1871 la prison de Montluçon se fait remarquer par son surencombrement, l’institution pénitentiaire n’ayant pas su s’adapter au fort accroissement de la population urbaine. La population carcérale dépasse alors occasionnellement 60 détenus.

Au début du XXème siècle, la maison d’arrêt a déjà l’aspect qu’on lui connaît aujourd’hui, même si l’organisation intérieure a été profondément modifiée. Ainsi les dortoirs de 12 personnes présents sur le plan de 1908, ont bien entendu disparu. Édifié au cœur du centre historique de la ville, à l’intérieur des remparts du château, l’établissement est l’une des plus petites prisons de France (effectif théorique de 21 places). Il est situé dans le ressort de la Cour d’Appel de Riom et du Tribunal de Grande Instance (TGI) de Montluçon. Cette Maison d’Arrêt comporte un quartier de détention pour les hommes majeurs et un quartier de semi-liberté.

Le Titre

Tranches de Vie de Château : ce n’est pas toute la vie à la prison mais seulement des aspects des lieux et de ce qui s’y passe. Dans Montluçon et les alentours, quand on parle de la prison, on dit « Le Vieux Château » ou « Le Petit Château ». Quel parent n’a pas dit à son adolescent : « Si tu continues, tu vas finir au Vieux Château ! »

 

Format 20 x 30 cm, 120 pages en noir et blanc, 58 photos, couverture cartonnée

Prix de vente 15 €,

Disponible à la galerie   ECRITURES 1, rue Pierre Petit 03100 MONTLUCON

galerie.ecritures@live.fr

ou bien par correspondance par chèque de 20 €  (15€ + 5 € d’emballage et de port) à l’ordre de « galerie Ecritures »

 

A VOIR

Le reportage de FR3 

http://www.google.fr/url?url=http://culturebox.francetvinfo.fr/expositions/photo/des-detenus-racontent-en-mots-et-en-images-leur-vie-de-chateau-a-montlucon-158573&rct=j&frm=1&q=&esrc=s&sa=U&ei=T38OVK3FD5LqaOfngogP&ved=0CBQQFjAA&usg=AFQjCNFpr84rtqReOHKdm4KdpDLFbPHRTQ

 

Les 58 photos ont été tirées en format 60 x 90 cm.

Elles sont actuellement exposées au Tribunal de Grande Instance de Montluçon  (du lundi au vendredi de 9 h à 17 h), jusqu’au 31 décembre 2014, elles seront exposées à la Foire Exposition de MONTLUCON Hall C du 27 septembre au 5 octobre 2014, au printemps 2015 à la médiathèque de Montluçon.

Galerie ECRITURES 1 rue Pierre Petit 03 100 MONTLUCON
http://www.koifaire.com/auvergne/galerie,ecritures-15609.html
facebook  http://www.facebook.com/galerie.ecritures