Jérôme Pintoux: Dictionnaire Bob Dylan

 
D’où vient la force de Dylan ? De son lyrisme ? De son cynisme ? Un lyrisme âpre, qui ne mâche pas ses mots. Un Juvénal américain. Après avoir été une sorte de Baudelaire du Dakota, un Rimbaud new-yorkais, Dylan est devenu un nouveau William Blake. Il a eu sa période « Jésus freak », chantant les Evangiles. Puis les vieux démons sont revenus, la méfiance, la peur de se faire manipuler. On ne met pas facilement le Bob Dylan en cage. C’est un oiseau sauvage. Il y a eu plusieurs Bob Dylan, comme il y a eu plusieurs Marc Bolan, de mystérieux Morrison, quantité d’Elvis, de multiples Bowie.

La critique rock se limite, bien souvent, à la critique biographique : tournées interminables, saccages d’hôtel, substances, alcools, épouses, maîtresses, divorces, sevrages, caisses, demeures, guitares. Cela peut avoir son intérêt. On a voulu autre chose : explorer les textes.

Ce livre se présente sous la forme d’un alphabet. Ce n’est pas une biographie éclatée de Bob Dylan. Inutile de se référer à des entrées telles que « Premiers pas », « Grands concerts », »Grands succès » : vous ne les trouveriez pas. Jérôme Pintoux a voulu travailler sur l’œuvre du chanteur : une cinquantaine d’albums en cinquante ans de carrière. Il s’agit d’un commentaire littéraire des chansons de Dylan et non pas d’une énième bio. Ces vies, d’autres les ont déjà écrites.

Sortie le 15 juillet aux éditions du Camion Blanc.

Montreal: Le Bathyscaphe : Soirée du 12 mai 2013

Charley and Pam Plymell – Photo and videos: Julie Bourbonnais

http://vimeo.com/channels/lebathyscaphe

Spectacle bénéfice pour le journal Le Bathyscaphe. Premier artiste de la soirée : Byron Coley avec Bill Nace et Marie Frankland.

Deuxième artiste de la soirée : Charles Plymell avec Pam Plymell à la traduction et Mauro Pezzente à la basse.

Deuxième artiste de la soirée : Charles Plymell avec Mauro Pezzente

Troisième artiste de la soirée : Myriam Gendron et Laurence Gendron.

Quatrième artiste de la soirée : Gabe Levine avec Keiko Devaux.

Quelques nouvelles de l’éclat

Bonjour,
Quelques nouvelles de l’éclat avant l’été (qui viendra avant l’automne) pour :
 
— annoncer la rencontre du 14 juin à 20h à la librairie l’Atelier, 2 rue du Jourdain, Paris 20e, avec Patricia Farazzi autour de son livre D’un noir illimité. Ça s’appelle : Que faisiez-vous dans les années soixante-dix, dans le quartier des Buttes-Chaumont … à part écouter Albert Ayler ?, et on y parlera de littérature, de musique, de choses et d’autres éparpillées dans ce catalogue auquel Patricia Farazzi participe depuis 1985… Venez nombreux, emmenez vos amis, et vous découvrirez aussi une belle librairie perchée sur les hauteurs de Paris, si vous ne la connaissez pas déjà.
 
 
— dire qu’il sera question (entre autres) d’Hermann Broch à la Maison Victor Hugo, place des Vosges, Paris 4e le 11 juin à 18h30 lors d’un débat organisé par la Maison du Livre et des Ecrivains (et animé par Nils Ahl) avec Dominique Sigaud et Michel Valensi.
 

— rappeler que, malgré les apparences, l’été est de plus en plus chaud … pour les pauvres ours polaires et les éditeurs pauvres en-deçà des pôles, et qu’une ribambelle de bons livres vous attend en librairie pour méditer à l’ombre et aux heures tranquilles de la sieste (on peut toujours rêver!) : faites vos choix en littérature, philosophie, petits livres qui se glissent dans la poche, ou sur les différentes pages du site des Éditions. Nous avons plus que jamais besoin de votre soutien. Voyez aussi la page des Nouveautés
 
Bon été, lisez des livres, achetez des livres (vous les lirez plus tard), offrez des livres…
 
merci de votre fidélité
 
Michel Valensi