Anthony Rousseau: Vidéo Google Top 100 – 28 Juillet 2007

Bonsoir à toutes et à tous.

J’ai plaisir de partager avec vous ma dernière vidéo : « Vidéo Google Top 100 – 28 Juillet 2007 ».

Cette vidéo est une compilation des 100 vidéos du Top 100 du moteur de recherche Video Google enregistrées le 28 Juillet 2007.

Une sorte de photographie des flux visuels représentatifs du web à un moment M…

Bonne lecture.

Bien à vous

Anthony

http://vimeo.com/40785683

http://anthonyrousseau.com/

LIZIERES : PIQUE-NIQUE #05 – “Bavarois” avec Judith Egger , le dimanche 6 mai 2012

Pique-nique “Bavarois” avec Judith Egger
 
 
Les Amis de LIZIERES sont heureux de vous convier au Château d’Epaux-Bézu 
pour un pique-nique traditionnel bavarois, 
proposé par l’artiste allemande Judith Egger, le dimanche 6 mai 2012.


Judith Egger / Strunk
Au programme :
•    Rendez-vous à 12h au château d’Epaux-Bézu pour un pique-nique traditionnel bavarois
préparé par Judith Egger, avec la complicité des artistes Inge Vogt et Hannes Schmidt.
Au menu : Dégustation de spaëtzle et bretzels, ainsi que d’autres surprises.
•    A partir de 14h : Visite de l’atelier de Judith Egger à LIZIERES,
performance musicale des Handsandfingers, projection de films de Karl Valentin
Judith Egger sera accueillie en résidence à LIZIERES, invitée par l’association Les Amis de LIZIERES.
Elle produira à cette occasion un ensemble d’oeuvres inédit, intitulé “Ciment Bourbeux – Gegen die Vermullung der Welt”,
à partir de matériaux naturels provenant du parc de LIZIERES.
Ces oeuvres seront exposées à la galerie sometimeStudio, au 26 rue Saint-Claude à Paris, du 5 mai au 6 juin 2012.
C’est son atelier de création que Judith Egger donnera à voir le 6 mai à LIZIERES,
permettant ainsi au public de pénétrer dans les coulisses de la création.
L’après-midi sera ponctuée d’une performance musicale des Handsandfingers (Inge Vogt et Hannes Schmidt).
Judith Egger proposera également une sélection de films du Charlie Chaplin allemand,
Karl Valentin, et une playlist musicale conçue spécialement pour l’événement.

 

Née en 1973, Judith Egger vit et travaille à Munich en Allemagne.
Son oeuvre comprend des performances, installations, objets et dessins.
Elle traite les procédés de production de manière non coordonnée. Elle travaille surtout sur la dégénérescence
et la transformation de la matière en d’autres formes et couleurs, ainsi que sur les différents états de décomposition.
Souvent, ces états sont ignorés ou perçus comme mineurs, inférieurs.
L’artiste, cependant, explore, découvre et crée une oeuvre inédite et nous invite à de nouvelles perspectives.
“J’ai grandi à la campagne. En été, chaque matin les agriculteurs amenaient leur bétail paître dans les champs.
Puis le soir, ils rentraient chez eux. Souvent, des vaches passaient devant la maison de mes parents, laissant des bouses à même le sol.

Avec l’aide du soleil et de la pluie, la bouse agissait sur le bitume d’une manière extraordinaire :
le macadam éclatait pour laisser apparaître de minuscules plantes qui naissaient,
aux travers des fissures. Ces plantes grandissaient sans cesse au fur et à mesure des années”.

 

~ INFOS PRATIQUES ~
TARIFS :
Tarif plein : 20 euros (ou plus) + la cotisation aux Amis de LIZIERES pour les non adhérents.
Tarif réduit pour les habitants de l’Aisne : 10 euros + la cotisation aux Amis de LIZIERES pour les non adhérents
Réservez dès à présent vos places à cette adresse : reservation@lizieres.org
Nous vous adresserons un formulaire d’inscription ainsi que les modalités de règlements en retour.
Pour adhérer à l’association des Amis de LIZIERES ou renouveler votre adhésion,
veuillez compléter et nous retourner le bulletin d’adhésion 2012, accompagné de votre règlement,
disponible en ligne à l’adresse suivante:
http://www.lizieres.org/wordpress/wp-content/uploads/2012/01/formulaire-adhésion-2012.pdf
Pour se rendre à LIZIERES :
en voiture :
depuis Paris, prendre l’autoroute de l’Est vers METZ/NANCY > continuer sur l’A4 >
prendre la sortie 20 CHATEAU-THIERRY > prendre la D1, direction SOISSONS (passer BEZUET)
puis emprunter la D87 jusqu’à EPAUX-BEZU (86 kms).
Prévoir une arrivée au Château d’Epaux vers 11h et un départ vers 16h.
en train :
Départ de Paris Gare de l’Est à 10h36, arrivée à Château-Thierry à 11h22
Départ de Château-Thierry à 16h04, retour à Paris à 17h09
Depuis Château-Thierry, taxi ou navette peuvent être mis en place pour votre arrivée,
n’oubliez pas de nous le préciser lors de votre réservation.
LIZIERES, au coeur du village d’Epaux-Bézu, se trouve sur la route de BUIRE
dans l’ancien domaine du Château d’Epaux (11, allée du Comte de Lostanges – 02400 EPAUX-BEZU).

 


Pour LIZIERES,
Pedro Serra, président de l’association des amis de LIZIERES
Ramuntcho Matta, directeur du Centre de cultures et de ressources LIZIERES

Les amis de LIZIERES
association à but non lucratif créée le 18 septembre 2009 pour permettre au projet LIZIERES de voir le jour.
11 allée du comte de Lostanges – 02400 EPAUX-BEZU / +33 (0)9 51 07 13 74
pour plus de renseignements : www.lizieres.org / amis@lizieres.org

Le major Bernard Cordoba contraint de démissionner suite à son élection à l’association Gendarmes et Citoyens

Trois ans après le chef d’escadron Jean Hugues Matelly (voir Jean-Hugues Matelly poursuivi par sa hiérarchie, Soutien à Jean-Hugues Matelly et Devoir de réserve: le gendarme Matelly réintégré ) c’est au tour du major Bernard Cordoba d’essuyer les foudres de sa hiérarchie suite à son élection, le 14 avril 2012, en tant que vice-président de l’Association Cendarmes et Citoyens, une association de loi de 1901 considérée par la direction de la gendarmerie comme une association professionnelle: http://gendarmes-en-colere.forum2discussion.net/t25701p30-gendarmes-exprimez-vous-en-silence

Bernard Cordoba, dit Nardo, c’est l’homme au porte-voix du mouvement de 2001 dans la gendarmerie. C’est également un des fondateurs de l’association créée par les gendarmes d’active de l’équipe du forum Gendarmes et Citoyens en 2008, contraint d’en démissionner peu après comme ses camarades. (pour l’historique de cette association, voir Association Forum Gendarmes et Citoyens : audience du 05 06 08 )

 

 

 Le major Bernard Cordoba

 

« Le 14 avril 2012, lors de l’assemblée générale de l’Association Gendarmes et Citoyens, à la demande de ses pairs gendarmes en activité qui souhaitaient bénéficier d’une meilleure représentation au milieu des membres civils et retraités, le major Bernard CORDOBA s’est présenté à la fonction de vice-président. Il a été élu à la majorité absolue du CA qui a suivi les desiderata des gendarmes d’active, adhérents de notre association.
Bien que s’agissant d’une association Loi 1901 composée de gendarmes en activité, de retraités de l’arme et de civils, la hiérarchie gendarmerie s’est opposée violemment à cette élection. Le Major Bernard Cordoba a été convoqué le 17 avril par ses supérieurs et s’est vu notifier une suspension immédiate le privant ainsi de la moitié de sa solde. Tout aussi rapidement ce sous-officier s’est vu proposer une levée de la sanction s’il démissionnait de sa toute récente fonction, ce qu’il a fait.

A la suite de cet odieux chantage, qui semble bien relever des voies de fait, nous pouvons constater que les gendarmes ne sont pas des citoyens à part entière et qu’ils sont victimes d’une discrimination évidente puisqu’ils oeuvrent pour la sécurité aux côtés de policiers syndiqués sous la coupe d’un même ministre de l’Intérieur. Bien que préconisé dans un rapport parlementaire et par la cour européenne des droits de l’Homme (deux recours sont encore à l’étude) le droit d’association des gendarmes, même en Loi 1901, n’est pas pour demain.

L’association rappelle que lors de sa création sous le nom « forum association gendarmes et citoyens » en avril 2008 son bureau et son conseil d’administration se composaient principalement de gendarmes en activité. Le chef d’escadron Jean-Hugues Matelly était vice-président. La Direction de la Gendarmerie, se basant sur une unique phrase (modifiée depuis), avait estimé que cette association était à caractère professionnel. A l’époque elle n’était pas allée jusqu’à des suspensions et s’était contentée de donner l’ordre de démissionner aux 8 personnels d’active qui avaient été élus au conseil d’administration et dans le bureau. Il nous faut bien constater qu’aujourd’hui un nouvel échelon a été franchi s’agissant de museler les gendarmes.

La discipline applicable aux militaires en matière de liberté d’expression professionnelle est propre aux armées :

Elle se traduit par une liberté d’expression individuelle dissuadée et par une expression collective canalisée. Qu’il s’agisse de s’exprimer à titre individuel sur des sujets professionnels ou d’extérioriser des préoccupations catégorielles par l’intermédiaire de structures collectives, les militaires français demeurent privés de certains modes traditionnels d’expression.

Alors que le débat d’idées et la défense des intérêts professionnels ont pris une place tout à fait prépondérante, le militaire professionnel demeure ainsi soumis à des dispositions héritées d’une République méfiante envers ses soldats et soucieuse de s’assurer de leur parfaite docilité.

Suite à la démission en date du 17 avril 2012 de Bernard CORDOBA de son poste de 1er vice-président,
le bureau de l’AG&C est désormais composé comme suit :
CONTINI, Christian, président.
PROVOT, Jean-Luc, vice-président.
BRANA, Christian, trésorier.
VAYSSIE, Marc, secrétaire. »

http://sites.google.com/site/assogendarmesetcitoyens/COMMUNIQUES/gendarmesexprimezvousensilence

La suite sur le forum Gendarmes et Citoyens: Gendarmes exprimez vous …… en silence  

 

Paul O’Donovan: « Devising Revenege », « Wooden Slumbers » & « There is a dream dreaming us »

« Devising Revenege »
‘Resentment is like drinking poison and waiting for the other person to die.’
 « Wooden Slumbers »
 
 
« There is a dream dreaming us »

Jeremy Gluck: SoftWorld

New site of Jeremy Gluck at http://www.softworldmusic.com/ : texts, music and video.

« The variety of noises is infinite. If today, when we have perhaps a thousand different machines, we can distinguish a thousand different noises, tomorrow, as new machines multiply, we will be able to distinguish ten, twenty, or thirty thousand different noises, not merely in a simply imitative way, but to combine them according to our imagination. » [The Art of Noises (L’arte dei Rumori) is a Futurist manifesto, written by Luigi Russolo in a 1913 letter to friend and Futurist composer Francesco Balilla Pratella]

A growing compilation of new music and sound collages built around Don Tyler’s tracks and augmented by the spoken words and sample choices of Jeremy Gluck, featuring a number of new voice artists and vocalists.

« It comes from that same place where Lovecraft’s black stars are. It’s not experimental if there’s intent involved. » – Don Tyler
Contact: softworld@softworldmusic.com