Le diaporama final du Bar’bouilleur

Eeeeet bien voila… le diaporama final du bar’bouilleur de cet été. rendez-vous sur une prochaine édition Bacchus seul sait où, Zeus seul sait quand. Merci à TOUTES et TOUS , vous sans qui ça n’aurait pas été ce que ça a été... allez…la bise
ah oui, le lien :
encore 8001545554 mercis pour votre présence constructive et enrichissante​
l’équipe du « Bar’bouilleur » : Christine, Béa, Philippe et Boss.

Mino DC: nocturne samedi 14 septembre à la déchethèque du grand moiré!

samedi 14 septembre pour les journées du patrimoine à la déchethèque de Mino D.C

     

 à partir de 21h

habillage sonore DJ Bosstoo

sur des éclairages magicfluos de Mino D.C

à 22h

projection en extérieur de »mino’s décheteck » de Jérôme Marichy,

et de « mino est génial » de Sylvain Bossard,

pensez à réserver au 05 49 69 74 84

et amenez votre lampe de poche et une petite laine pour la soirée!

Mino DC: La Nouvelle République: La déchethèque : de l’art contemporain

http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/communes/Airvault/n/Contenus/Articles/2013/07/29/La-dechetheque-de-l-art-contemporain-1563466

29/07/2013 05:34
Mino devant son « mur de pompes ».

 
Mino devant son « mur de pompes ».
A l’arrivée dans ce paysage, c’est une ambiance sonore qui emporte les oreilles. Le regard est perturbé : où regarder et comment regarder ? L’artiste apparaît et tout prend vie, se raccorde et se raconte. L’ex-chanteur de rock du groupe « Raticide » dévoile son jardin, ses œuvres, ses déchets. « Chaque pièce ici a une histoire avec moi, le mur de pompes utilise toutes mes chaussures de scène » dévoile Mino. Art contemporain, art naïf, art populaire ? Tout se confond dans un vacarme artistique. Mino est dans sa déchethèque : chaque objet, épluchure, feuille de plastique a un vécu. Il connaît chacun et nourrit dans sa tête une petite fiche comme en médiathèque : date de production, utilisation, de mise en déchethèque… Les œuvres sont en évolution constante, vivantes par les affres du temps qui les transforment.

Les sculptures naissent et meurent
Ses voisins l’acceptent bien comme ça et s’intéressent à son travail. Les enfants l’ont surnommé « Monsieur Coccinelle » en référence à une de ses pièces visible de la rue. Depuis 1980 qu’il s’est installé au Grand Moiré, son travail de création évolue et est en perpétuel mouvement.
Des œuvres à entendre par des installations sonores ou par la volonté du vent. Inépuisable, Mino embarque et transforme son monde et les objets qui le peuplent.

Visite gratuite sur rendez-vous uniquement 05.49.69.74.84 ateliermino.free.fr

Aux trésors de Shamss

http://www.boutique-indienne-auxtresorsdeshamss.fr/
Très attachée à mes racines, j’ai décidé d’arrêter mon travail de commerciale itinérante, pour réaliser mon voeux de travailler avec l’Inde. Après plusieurs voyages et réflexions, AUX TRESORS DE SHAMSS, est née. Je m’y rends 2 fois par an et fais travailler des petits artisans dans le partage et le respect des valeurs humaines. J’apprends beaucoup au fils de mes voyages et espère vous donner envie de découvrir L’INCREDIBLE INDIA.

Des actions humanitaires sont menées sur place, vous en saurez plus en découvrant notre blog qui sera à disposition dans quelques temps.
Notre site se rempliera au fils de mes voyages, le prochain étant prévu en septembre, vous pourrez alors découvrir de nouveaux trésors…..
Nous sommes également à votre disposition pour toute question ou si vous souhaitez un produit particulier, n’hésitez pas à me contacter par mail.
Bien à vous 
Shamss NATHOO SICOT.