Jérôme Pintoux: Dictionnaire Bob Dylan

 
D’où vient la force de Dylan ? De son lyrisme ? De son cynisme ? Un lyrisme âpre, qui ne mâche pas ses mots. Un Juvénal américain. Après avoir été une sorte de Baudelaire du Dakota, un Rimbaud new-yorkais, Dylan est devenu un nouveau William Blake. Il a eu sa période « Jésus freak », chantant les Evangiles. Puis les vieux démons sont revenus, la méfiance, la peur de se faire manipuler. On ne met pas facilement le Bob Dylan en cage. C’est un oiseau sauvage. Il y a eu plusieurs Bob Dylan, comme il y a eu plusieurs Marc Bolan, de mystérieux Morrison, quantité d’Elvis, de multiples Bowie.

La critique rock se limite, bien souvent, à la critique biographique : tournées interminables, saccages d’hôtel, substances, alcools, épouses, maîtresses, divorces, sevrages, caisses, demeures, guitares. Cela peut avoir son intérêt. On a voulu autre chose : explorer les textes.

Ce livre se présente sous la forme d’un alphabet. Ce n’est pas une biographie éclatée de Bob Dylan. Inutile de se référer à des entrées telles que « Premiers pas », « Grands concerts », »Grands succès » : vous ne les trouveriez pas. Jérôme Pintoux a voulu travailler sur l’œuvre du chanteur : une cinquantaine d’albums en cinquante ans de carrière. Il s’agit d’un commentaire littéraire des chansons de Dylan et non pas d’une énième bio. Ces vies, d’autres les ont déjà écrites.

Sortie le 15 juillet aux éditions du Camion Blanc.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s