Ramuntcho Matta: INTIMATTA

http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/37784_1
Chili, France | 2012 | 119 minutes | HD

Un film de Ramuntcho Matta

« Intimatta » est un objet cinématographique propre à la sphère Matta, qui relève de son monde et de rien d’autre, ouvert à tout ce qu’on voudra bien y projeter. Le projet n’est pas un documentaire mais bien un film d’artiste sur Roberto Matta reposant sur les archives vidéos tournées par son fils Ramuntcho Matta, directeur du projet, et sur des interviews de personnalités contemporaines ayant bien connu Roberto Matta. À l’âge de 80 ans, Matta a senti la nécessité de transmettre les clefs de son parcours et a ainsi créé un espace d’échange entre lui et le plus jeune de ses fils alors en âge d’être son petit-fils, Ramuntcho. Une relation d’autant plus intime que Matta avait déjà perdu deux de ses fils : Batan qui s’est suicidé en 1975, et son frère jumeau, Gordon Matta-Clark, mort d’un cancer en 1978. Ainsi Ramuntcho a commencé dès les années 80 à filmer chaque rencontre avec son père avec comme fil conducteur : comment transmettre les outils afin qu’une personne puisse devenir son propre père. La transmission a toujours été au centre de la philosophie Matta. Ce qui lui a permis de développer des relations très privilégiées avec entre autres : Garcia Lorca, Le Corbusier, Victor Brauner, Salvador Dali, André Breton, Marcel Duchamp… pour pouvoir être ensuite un passeur de ces connaissances, un véritable principe de vie et de responsabilité pour Matta : plutôt que de cacher ses secrets de création, il ouvre ses ateliers aux autres artistes, créant ainsi un véritable vent « inspirationnel » pour Jackson Pollock, Willhem de Kooning, Fahlström, Jörn… Grâce à des douzaines de cassettes vidéos de Roberto Matta en train de peindre, de parler, de se promener et même de dormir, tournées entre 1986 et 2000, à travers ses carnets de notes, ses lettres, les cartes postales et les cadeaux qu’il envoyait à ses amis et sa famille, « Intimatta » nous donne à voir une façon de penser. À partir de ce matériel inédit, « Intimatta » nous plonge dans le monde créatif et intime de l’artiste tout en soulevant des questions universelles sur la transmission, la paternité, l’intimité en partage

Thématique
Intimatta

© SometimeStudio

1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Ramuntcho Matta

IMAGE

Rodrigo Aviles

SON

Pauline Broquet

MONTAGE

Danielle Fillios

PRODUCTION / DIFFUSION

SometimeStudio, GFilms

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

SometimeStudio, ADAV, La Maison du doc, Les Films du paradoxe

COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Catalogue des vidéos à la demande

Distributeur(s) :

SometimeStudio

DVD en vente sur :

Les Films du paradoxe

DVD en vente sur :

Les Films du paradoxe

France culture: Ramuntcho Matta + Philippe Baudouin pour les écrits radiophoniques de Walter Benjamin

http://www.franceculture.fr/emission-l-atelier-du-son-ramuntcho-matta-%20-philippe-baudouin-pour-les-ecrits-radiophoniques-de-walt

Ramuntcho Matta prépare une exposition à la galerie Anne Barrault, Paris 3e, qui commence la semaine prochaine. Il fait paraître un livre, L’usage du temps, qui porte le même titre que l’exposition, chez Manuella Editions. Et il a sorti un disque, Météorismes, il y a quelques jours. Pourtant, nous avions lancé l’invitation sans savoir cette actualité pléthorique. Ramuntcho Matta, artiste plurisdisciplinaire, vient du son. Il le dit lui-même. Il dit voir le son quand il ferme les yeux, des formes, des sculptures. Le son, mieux qu’une drogue ! Le fils du peintre Roberto Matta, qui compte une quarantaine de disques à sa production, a un parcours fait de rencontres, d’ouverture à l’autre, d’écoute dans tous les sens du terme. Il y a des noms qui croisent sa route – John Cage, Laurie Anderson, Don Cherry, Brion Gysin, quatre parmi tant d’autres. On en parlera sans doute. Il y a aussi cette attention au « parfois », quand on fait « parfois » ceci ou « parfois » cela, qui donne le nom de sa galerie « SometimeStudio ». Enfin, il y a Lizières, lieu pour artistes qu’il a fondé il y a quelques années, connu pour ses résidences d’artistes autant que pour ses pique-niques d’artistes ! Le chemin libre de Ramuntcho Matta passe par l’Atelier du son, ce soir.  04.04.2014 – 23:00

Enregistrement: http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4827936

Exposition:

RAMUNTCHO MATTA I Galerie Anne Barrault

RAMUNTCHO MATTA I Galerie Anne Barrault

Exposition RAMUNTCHO MATTA 10 avril – 17 mai 2014   51 rue des Archives, Paris 3ème N° DE TELEPHONE : 33(0)9 51 70 02 43
10/04/2014 – 17/05/2014

Revue – LIZIERES #4 – Michel Bulteau

Parution du numéro 4 de la revue LIZIERES qui porte sur l’alchimie et dont le rédacteur en chef est Michel Bulteau.

Media(s) : IMAGES 
Projet(s) : Lizières
Artiste(s) : ,

Une initiative de l’Association des Amis de LIZIERES.

Chaque numéro est conçu par une personnalité invitée; pour le #4 : Michel Bulteau.

http://www.sometimestudio.org/2014/03/revue-%e2%80%93-lizieres-4-%e2%80%93-michel-bulteau/

sometimeStudio.org/
26 rue Saint-Claude _ 75003 PARIS

LIZIERES : PIQUE-NIQUE #11 « Sillons » (ce week-end à Lizières !)

Pique-nique Sillons  

Les Amis de LIZIERES vous accueillent pour le premier pique-nique de l’année 2014, 
et la présentation du travail des artistes Gwennaëlle Roulleau et Laure Bollinger en résidence à Lizières à l’automne 2013, 
résidence soutenue par la DRAC de Picardie.
 
Dimanche 02 Mars 
à partir de 11h et jusqu’à 16h 
lizieres_sillons
Au programme : 
 
Sillons, pièce sonore de Laure Bollinger et Gwennaëlle Roulleau
Fruit d’une collaboration entre Laure Bollinger et Gwennaëlle Roulleau, en résidence à Lizières, Sillons est né de l’envie de découvrir un territoire en l’arpentant, d’en saisir les contours, balancées entre l’envie de se situer et de se perdre à la fois, et à travers cette itinérance de se rencontrer.
Sillons est une carte sonore d’un territoire, d’un « coin » comme on dit vaguement, celui d’Epaux-Bezu et de ses environs. Une carte dont les lignes et les courbes se révèlent sous les récits des parcours de ses habitants. Autant de voix qui gravent Sillons et dessinent les paysages…
 et aussi
une réponse vidéo de Laurent Gérardi, à partir des images d’un film documentaire sur des sentiers ardéchois (en cours d’élaboration). 
des extensions sonores, d’œuvres réalisées ailleurs, radiophoniques ou électroacoustiques de Gwennaëlle Roulleau et Laure Bollinger sur le thème du lieu et de la nature, en écoute sous casque
Et un pique-nique…
préparé par Emilie Le Goulvout, Pierre Lanneluc et Carolina Daza
 
~ INFOS PRATIQUES ~
 
Participation aux frais :
 
10 euros + cotisation aux « Amis de LIZIERES » 2014 pour les non adhérents
 
Réservez dès à présent vos places à cette adresse : reservation@lizieres.org
Nous vous adresserons un formulaire d’inscription ainsi que les modalités de règlements en retour.
 
Pour se rendre à LIZIERES :
 
En voiture (86 km à l’est de Paris – environ 1h10) :
depuis Paris, prendre l’autoroute de l’est A4 vers METZ/NANCY > 
prendre la sortie n°20 CHATEAU-THIERRY > prendre la D1, direction SOISSONS 
à la sortie de BEZUET prendre immédiatement à gauche la D87 jusqu’à EPAUX-BEZU.
 
LIZIERES, au coeur du village d’Epaux-Bézu, se trouve sur la route de BUIRE 
dans l’ancien domaine du Château d’Epaux (11, allée du Comte de Lostanges – 02400 EPAUX-BEZU).
 
En train :
Départ de Paris Gare de l’Est à 10h36, arrivée à Château-Thierry à 11h22
Départ de Château-Thierry à 17h01, retour à Paris à 17h53
Depuis Château-Thierry, des navettes LIZIERES peuvent être mises en place pour votre arrivée, 
n’oubliez pas de nous le préciser lors de votre réservation.
 
Pour LIZIERES, 
Pedro Serra, président de l’association des « Amis de LIZIERES » 
Ramuntcho Matta, directeur du Centre de cultures et de ressources LIZIERES 
 
Les Amis de LIZIERES 
association à but non lucratif créée le 18 septembre 2009 pour permettre au projet LIZIERES de voir le jour. 
11, allée du comte de Lostanges – 02400 EPAUX-BEZU / +33 (0)9 51 07 13 74 
pour plus de renseignements : www.lizieres.org