Monsieur B: les pronoms – Enquête sur « des voix dans la tête »

http://www.interzoneeditions.net/MonsieurB.htm

© Isabelle AUBERT-BAUDRON

Extrait de « Psychiatrie : le Carrefour des impasses »

à paraître chez Interzone Editions

(La retranscription de l’enregistrement contenue dans ce chapitre a été réalisée pour la première fois en anglais, en 1982, pour William Burroughs, qui s’intéressait aux discours des schizophrènes entendant des voix dans leurs tête, et effectuait une recherche sur les voix enregistrées par Constantin Raudive et les travaux de Julian Jaynes sur l’esprit bicaméral: voir les chapitres Ça appartient aux concombres : au sujet des voix enregistrées de Raudive, Essais, tome I, 1981, et Freud et l’inconscient, Essais, tome II, 1984, Christian Bourgois Editeur.)

            Monsieur B était un homme d’une cinquantaine d’années. De taille moyenne, il était vêtu au fil des ans d’une veste chinée défraîchie à dominance beige et de pantalons de costume dépareillés. Ses cheveux gris clairsemés étaient coiffés en arrière. Il portait souvent, été comme hiver, un feutre marron.

            Il était arrivé à l’hôpital dès l’ouverture de ce dernier, flanqué de l’étiquette de schizophrène. L’asile départemental où il était interné depuis une quinzaine d’années l’avait transféré dans le cadre de la sectorisation pour qu’il soit rapproché de sa famille. Il avait en effet une femme et deux filles qui habitaient dans les environs, mais n’avaient jamais donné signe de vie depuis son arrivée.

            Les premiers temps, l’hôpital étant ouvert, il avait tenté quelques promenades à pied jusqu’à la ville, promenades qu’il agrémentait d’une halte dans un café pour y boire un verre de vin. A son retour dans le service, il se reprochait tellement son attrait pour les boissons alcoolisées, bien qu’il n’eût jamais bu au point d’être ivre, qu’il mit un terme à ses sorties.

            Depuis, il se cantonnait dans l’enceinte de l’hôpital. Les jours de beau temps, il allait prendre le soleil sur le parking. Ses activités se bornaient à la fréquentation de la cafétéria et à la rédaction de quelques rares articles destinés au journal intérieur à l’établissement dont il gardait précieusement un exemplaire de chaque numéro dans sa chambre. Il en possédait la collection complète. Il finit par interrompre cette occupation et, s’il continuait à acheter le journal, il en cessa la lecture, disant que, comme il ne lisait pas tous les articles, il redoutait la vengeance de ceux qu’il négligeait, leur attribuant une vie et une volonté propre.

            Sa propension à boire du café avait engendré entre le personnel et lui des relations basées sur le contrôle de sa consommation de cette boisson. Comme d’autres hospitalisés, il l’utilisait pour combattre les effets de ses médicaments et emplissait généralement son bol d’une quantité de café égale sinon supérieure au volume d’eau. Devant les limites qui lui étaient posées, il réagissait par de faibles protestations, puis s’en allait en marmonnant, l’air résigné, regagnant sa chambre ou le radiateur du service auquel il s’adossait, observant les allées et venues et chantonnant de temps à autres. Sa discrétion et sa docilité en avaient fait un des oubliés du service. Ses relations avec les psychiatres se bornaient à une poignée de main quotidienne.

            Il entretenait avec les autres hospitalisés des contacts la plupart du temps courtois; avec certains il évoquait son passé dans l’armée, la deuxième guerre mondiale qui l’avait entraîné en Allemagne puis en Tunisie, bien avant ses premières relations avec la psychiatrie. Il ne supportait cependant pas que d’autres outrepassent les limites qui lui étaient fixées en matière de consommation de café et n’hésitait pas à dénoncer les éventuels goulus au personnel présent, adoptant la mimique d’un enfant cafteur : « Monsieur, il y a Untel qui boit tout le pot de café dans la cuisine! »

            Monsieur B était un homme poli, déférent même. A l’égard du personnel il adoptait l’attitude du subalterne devant son supérieur hiérarchique, la tête penchée en avant, le regard rivé au sol, n’omettant jamais de terminer ses phrases par un respectueux « Monsieur » ou « Madame ».

            Des petits faits de la vie courante, qui paraîtraient insignifiants à la plupart des gens, tenaient pour lui une grande importance. Fumeur, il lui arrivait de solliciter ou de donner du feu. A chaque fois il notait scrupuleusement sur un petit carnet le nom de la personne avec qui il avait eu cet échange et lui en rendait compte régulièrement : « Vous me devez, ou, je vous dois X fois du feu. » Quand son interlocuteur s’en étonnait, il répondait en disant que le fait de donner du feu n’était pas négligeable, qu’un sou est un sou, que les bons comptes font les bons amis et qu’il ne voulait pas devoir quoi que ce soit à quiconque.

            Il passait ses journées à réfléchir et à observer. Il s’exprimait peu. Je l’entendis une fois parler de son épouse. Il n’avait jamais cessé de l’aimer et, bien que très peiné du fait  qu’elle ne lui donne pas de nouvelle, il l’en excusait,  attribuant son silence à sa maladie : « Je ne suis qu’un pauvre fou. », disait-il. Il avait recouvert les murs de sa chambre de phrases écrites au crayon de papier dédiées à sa femme : « J’aime plus que plus que des trilliards de fois Madame B. » Un jour elle demanda le divorce et l’obtint, sans avoir revu son mari.

            Monsieur B. s’était retiré du monde des vivants et les propositions qui lui étaient faites de promenades ou de sorties au cinéma se heurtaient immanquablement à un refus : « Non, madame, je ne peux pas y aller, mes pronoms ne sont pas d’accord. » Je tentai plusieurs fois d’en savoir plus, lui demandant des explications sur ces mystérieux pronoms, sans succès. Il bredouillait alors quelques phrases inaudibles et s’en allait en chantonnant, coupant court à la conversation. Aucun soignant ne savait exactement ce qu’ils représentaient pour lui, si ce n’est qu’ils semblaient jouer un rôle négatif. Un jour, alors que je lui présentais ses médicaments, il me dit : « Ce n’est pas moi qu’il faut soigner, madame, ce sont mes pronoms. » Puis il s’éloigna, l’air préoccupé.

            J’aimais bien Monsieur B.. J’appréciais sa courtoisie et m’efforçais de m’adresser à lui avec une égale politesse. Quant aux limites que ma fonction d’infirmière m’intimait de lui poser, je les lui expliquais en prenant en compte son état de santé. Bien que peu convaincu, il était content que je mette les formes et répondait en hochant la tête, l’air résigné : « Je comprends, madame, je comprends. » Quand je prenais mon travail, il quittait son radiateur pour venir me donner une poignée de main et, soulevant son chapeau de l’autre, il ne manquait pas d’accompagner son salut d’une révérence que je lui rendais. Son visage s’animait alors d’une expression de connivence amusée. Après plusieurs années, nous entretenions des relations tacites de respect mutuel et de complicité.

            De temps en temps, il venait dans le bureau le soir après le dîner alors que je compulsais ou remplissais des dossiers et que les autres personnes étaient couchées ou regardaient la télévision. Il s’asseyait et, échangeant parfois quelques mots de l’ordre du passe-temps, passait une heure en ma compagnie. Je lui proposai de profiter de cette heure creuse pour discuter un moment  avec lui comme il m’arrivait de le faire avec d’autres hospitalisés, et lui dis que je me tenais à sa disposition au cas où il désirerait m’entretenir de sujets qui lui tenaient à cœur.

            Un beau soir, il entra dans le bureau et, de son ton de rapporteur, il dit : « Madame, il y a un de mes pronoms qui ne veut pas croire que le pape est polonais. » C’était la première fois qu’il me demandait d’intervenir dans son domaine. Je décidai de jouer le jeu et, rentrant dans le rôle de l’inspecteur  recueillant la déposition du plaignant, je résolus d’enquêter sur les fameux pronoms. J’enclenchai le magnétophone que je portais avec moi de temps en temps. La conversation qui suit est la fidèle retranscription du dialogue que nous eûmes alors. C’est, à ma connaissance, la première fois que Monsieur B. accepta de livrer des explications détaillées sur ce qu’il vivait et de dresser une carte de son territoire intérieur.

* * *

Monsieur B : les pronoms

(en raison de la longueur de la retranscription de l’enregistrement, lire la suite dans le site d’Interzone Editions)

The Western Lands: Nouvelle adresse

L’adresse du site The Western Lands a changé depuis que le nouveau propriétaire d’interpc, son ancien hébergeur, l’a déplacé à http://westernlands.idline.fr (2016) mais les liens n’ont pas été actualisés, si bien que j’ai commencé à héberger son contenu sur http://www.inter-zone.org/westernlands/. C’est le premier site d’Interzone (1997). Il contient l’information sur le réseau, les textes envoyés par les membres du réseau, l’Interzone Ring, etc.

WESTERN3

Vasha Dai: The album

VASHA DAI AND THE MUTANT BAND ¨THE ALBUM¨ 
Gido Lahuis – electric guitar, mandolin, sazs, bass, back vocal on “The Cat”
Martijn Westra – bass, fretless bass
Vasha Dai – acoustic guitar, charango, vocal
Michelle Samba – drums, back vocal on “These stars”
Diederik Pasman – electric organ
Lennart Boonstra – acordeon Lyrics by Vasha Dai Recorded in Academie voor Popcultuur studios and Gido’s house during 17th – 24th of March, 2015, Leeuwaarden, The Netherlands Produced by Gido Lahuis and Ramūnas Peršonis Cover artwork by Leandro Falcone Cover and booklet design by Mavic Espiritu

credits

released January 30, 2016

Listen or download : https://vashadai.bandcamp.com/album/the-album

Dreamachine group sur Facebook

Dan Sol dans le New Jersey vient de créer le groupe Dreamachine sur Facebook à https://www.facebook.com/groups/1528453680776296/ . Il y a 11 ans il avait créé le groupe Dreamachine sur Yahoo pour des échanges et informations, mais il est aujourd’hui dépassé. Facebook semble plus adapté: essayons et voyons ce qu’il en ressort. Merci, Dan ! Super d’être de nouveau en contact.

Les informations et recherches réalisées par les membres d’Interzone sont en ligne à www.inter-zone.org/dm.html , en français et en anglais. Elles ont également été publiées dans l’anthologie d’Interzone, dans les tomes suivants, en ligne en pdf.

– « Le Temps des Naguals – Autour de Burroughs et Gysin » http://www.interzoneeditions.net/naguals.htm
http://www.inter-zone.org/thetimeofthenaguals/TNFR.pdf

– « The Time of the Naguals – Research » http://www.interzoneeditions.net/tnenglish.htm
http://www.inter-zone.org/thetimeofthenagua…/TN2research.pdf

Rapport d’Interzone: août-septembre 2011

Bonjour à tous,
 
Un court rapport ce mois-ci en raison des vacances, mais un rapport consacré aux vacances: beaucoup de musique et d’oeuvres artistiques: les productions de ce mois sont rafraichissantes. 

Erratum:

Mais avant toute chose, il y avait une coquille dans le rapport français de juillet que j’ai envoyé par mail le mois dernier: le 2 août 2011 n’était pas le quatrième, mais le quatorzième  anniversaire de la mort de Burroughs, bien sûr ! Merci à ceux qui m’ont signalé cette erreur.

Littérature:

Rob Funderburk: THE 2ND HAND

Dans le rapport de juillet, j’ai transmis les adresses des sites de Rob Funderburk, accompagnés d’une image  de la revue qu’il a réalisée, « The 2nd hand ». Vous pouvez la lire en ligne à http://dl.dropbox.com/u/22290764/T2H_broadsheet26.pdf .    

Musique:

Vasha Dai: Sentimental (P. Verlaine)

« Un mixage rudimentaire du morceau de notre prochain album http://soundcloud.com/vasha-dai/sentimental-p-verlaine

Nous sommes un nouveau projet explorant la périphérie de la musique (im)populaire. Vous pouvez télécharger notre premier album à: http://www.archive.org/details/VashaDai-ApieLiuciferi
ou aller l’écouter à www.myspace.com/vashadai ou ici sur SoundCloud. » Vasha
 

Paul O’Donovan sur MySpace

Le site a été mis à jour: écoutez la playlist à http://www.myspace.com/paul_o_donovan/music Elle contient les morceaux de son CD « The Happylands and Elsewhere ».
 

Nouvelle playlist dans Interzone news  

J’ai créé une nouvelles playlist sur Deezer pour le blog http://interzone-news.blogspot.com/ : l’adresse de la liste est  http://www.deezer.com/fr/music/playlist/55625873 . Pas de morceaux vraiment nouveaux, mais que j’écoute en ce moment. Bien qu’ils n’aient pas de rapport avec Interzone, je les inclus dans ce rapport, juste pour le plaisir de partager la chanson française avec les Zoners non francophones.
 
– Soldat Louis : Les vacances à La Rochelle: une chanson de vacances enfantines, souvenir souvenir…  http://www.deezer.com/fr/music/soldat-louis/sales-gosses-496675
  
– Mano Solo: Des années entières:
– Thomas Fersen: Parfois au clair de lune
 
 
– Alain Bashung: Résidents De La République: http://www.deezer.com/fr/music/alain-bashung/bleu-petrole-104644
 

 

Autres listes :

Galeries:

Paul O’Donovan:

Paul a envoyé trois nouvelles illustrations:
 
NOTEZ: le nouvel email de Paul O’Donovan: p.odonovan475@btinternet.com

Galerie ECRITURE on facebook

 
Les oeuvres de Claire Moreau, Yo Marchand, Pierre Lafoucrière, Jean Adler, Jean Estaque, Roland Cognet, Guerrero, Bruno Danjoux….. http://www.facebook.com/galerie.ecritures
Galerie écritures http://www.facebook.com/galerie.ecritures
Galerie écritures
1 rue pierre petit
03100 Montlucon
08 99 23 00 57
 

Expositions:

Mino DC: inauguration du nouvel atelier déchetterie du grand moiré 10 et 11 septembre 2011

après 40 ans de collectionnite, le tri nettoyage et le restockage, aboutissent à des installations, ready made mémoriels.
 
 
 
projections, zique et perfos en soirée. prévenez et amenez votre panier! 05 49 69 74 84

Anthony Rousseau

– Convergence 1.0:

Presentation
« CONVERGENCE 1.0 » est une installation multimédia et interactive qui se présente sous la forme d’une matrice composée d’une bibliothèque de média (images, sons, textes et vidéos) liés aux notions de territoire(s) et de corps que le spectateur peut manipuler en temps réel via une interface sans contact.
*L’installation « Combined média » a été produite par la Préfecture de la Région Nord – Pas – De – Calais, Ville de Lille Culture, dans le cadre du programme « Lille, Ville d’Arts et du Futur, cinéma et audiovisuel », Espace Pignon – Comité d’animation des bois-blancs.

Plus d’infos à http://videoartpodcasting.blogspot.com/2011/06/convergence-10.html

 
 
 
– Danse Macabre:

 

«Danse macabre» est une installation multimédia dont le thème est la danse macabre ou danse de la Mort.
Ce choix a été guidé par différents facteurs : la volonté de réactualiser une forme ancienne de représentation symbolique de la Mort dans notre société et le souhait d’interroger les rapports entretenus entre le spectateur et ce thème.
Cette installation se présente sous la forme d’une table avec un plateau tournant sur lequel est posé un dodécagone composé de miroirs. Le spectateur tourne ce plateau pour activer diverses séquences audiovisuelles. Ce « mobilier » inspiré des jeux forains, met en place un système de monstration ludique qui associe les techniques liées au praxinoscope, considéré comme l’un des ancêtres du cinéma, et des technologies plus récentes liées à l’électronique et au numérique. Plus d’infos à http://videoartpodcasting.blogspot.com/2010/10/danse-macabre.html

Exposition “Interactions”/Journées du patrimoine à la maison Folie Hospice d’Havré du 17 au 25 septembre 2011.

100, rue de Tournai – 59200 Tourcoing.

Ouvert tous les jours de 13h30 à 18h – fermé le mardi et les jours fériés. Ouverture de l’exposition pour les journées du patrimoine les 17 et 18 septembre 2011. Rencontre avec le public pendant ces 2 jours de 15h00 à 17h00.

http://anthonyrousseau.com

 

Optical Sound: September Matter

 
 
SHOP ON-LINE / BOUTIQUE EN LIGNE 
Pierre Beloüin ~ Optical Sound
105 rue des Volubilis 83190 Ollioules
16 Rue Eugène Lacroix 67200 Strasbourg
25 rue des Cascades 75020 Paris
 

Nouvelles pages en ligne

Dans les sites d’Interzone:

Interzone galleries: Paul O’Donovan: 
– « Camelia Pavlova » https://sites.google.com/site/interzonegalleries/odonovan63-html 
Interzone news:
http://interzone-news.blogspot.com/
« La sémantique générale pour tous« : the front page has been updated.
 

Dans les sites des autres Zoners: 

Rob Funderburk’s: « The 2nd hand »http://dl.dropbox.com/u/22290764/T2H_broadsheet26.pdf .   
Vasha Dai: Sentimental (P. Verlaine): http://soundcloud.com/vasha-dai/sentimental-p-verlaine
Paul O’Donovan: « The Happylands and Elsewhere » http://www.myspace.com/paul_o_donovan/music  
Anthony Rousseau:
Ce rapport est en ligne à  https://sites.google.com/site/aubertisa/reportaugust11fr-htm et en version anglaise à  https://sites.google.com/site/aubertisa/reportaugust11-htm. Entre deux rapports, les nouvelles sont mises à jour dans le blog Interzone news: http://interzone-news.blogspot.com/
 
En vous souhaitant une bonne rentrée !
 
Izzy i.aubert[at]interpc.fr
 
 

Rapport d’Interzone: juin 2011



Isabelle Aubert-Baudron: « Hello Interzoners ! »

2011/06/17
Bonjour à tous,
  
J’espère que ce rapport vous trouve en bonne santé. Je n’en ai pas écrit depuis janvier 2011,
principalement par manque de temps. Cependant j’ai continué de poster les news dans le blog
Interzone news , qui a été régulièrement mis à jour.
  
Août 2011 va être le …….. 14ième anniversaire  d’Interzone et de la mort de Burroughs ! Incroyable! 
Ce rapport est une bonne illustration de ce que nous avons réalisé depuis août 2007 jusqu’à
maintenant, et une expérimentation réussie du  concept burroughsien de « Tiers Esprit » (au niveau des
relations humaines, 1+1=3) et des fonctions  non-aristotéliciennes de l’écriture.

Littérature:

Tome 4 du « The Time of the Naguals » : Poemes

Le tome 4 qui rassemble les poèmes de l’anthologie d’Interzone, « The Time of the Naguals » , 146 pages,
est prêt et en ligne en format pdf à http://www.inter-zone.org/thetimeofthenaguals/TN4poems.pdf
  
Les tomes précédents sont: :
– Le tome en français, »Autour de Burroughs et Gysin », 135 pages, en ligne à http://www.inter-zone.org/thetimeofthenaguals/TNFR.pdf  et disponible en version imprimée à  http://interzoneeditions.livres.officelive.com/naguals.aspx
– « Around Burroughs and Gysin »: http://www.inter-zone.org/thetimeofthenaguals/TNAroundB&G.pdf
(plusieurs textes ne sont pas publiés dans le tome français, et réciproquement). 
– « Research » http://www.inter-zone.org/thetimeofthenaguals/TN2research.pdf
Vous pouvez y accéder à travers la page « 
The Time of the Naguals »  d’Interzone Editions à http://interzoneeditions.livres.officelive.com/tnenglish.aspx
En raison de la taille des fichiers pdf, il faut quelques minutes pour les télécharger: merci de votre
patience.
 
Les tomes suivants sont:
– Interzone,
– Articles,
– Cut-ups, 
– Nouvelles,
– Theatre. 
J’ai commencé le tome suivant, « Interzone », qui contient l’histoire, les activités et des échanges de
groupe. Les autres doivent doivent être mis en forme.
 
Cette anthologie est trop longue pour être imprimée, aussi est-elle disponible en pdf, en accès libre,
car elle n’a pas été réalisée dans un contexte commercial (voir Interzone economy). 

KATE VIDUJE: traduction lituanienne de « The Cat Inside » par Vasha Dadaja

La traduction lituanienne par Vasha Dadaja, du livre « The Cat Inside » de William Burroughs est publiée
par Siggnal :

WILLIAM S. BURROUGHS KATĖ VIDUJE
 

 

Vasha Dadaja – Photo: I. Aubert-Baudron
19/5/2011
 

Le Porte-lame : traduction française de « Blade Runner » par Bernard Sigaud:

 
Voir l’article des Inrocks à 

William Brandon : à la recherche d’un agent/ éditeur:

« I hope this finds you all healthy, wealthy and wise…
(or at least one out of three?)
In the past five months I have finally had the free-time to complete my latest novel, The Exile, The
Matriarch and The Flood(working title). I am actively seeking representation. I would prefer to work
with an agent before approaching a publishing house, however, given the opportunity, I would not
balk at direct discussions w/ a publisher.
This is where I need help… »

QUI EST ANA MENDIETA ? (Caro Caron & Christine Redfern)

 

Economie d’Interzone:

J’ai remis en ligne dans le site www.inter-zone.org les anciennes pages consacrées à l’économie
d’Interzone, auparavant en ligne dans les sites hébergés par Géocities. Elles contiennent la
documentation et les échanges de groupes à l’origine de cette recherche, avec les différentes
propositions et expérimentations, les questions que nous avons du résoudre, etc. . Voir les pages:
– Interzone economy : http://www.inter-zone.org/economy.html qui rassemble les liens sur l’économie 
depuis le début en 1998, jusqu’au blog « Pour une économie non-aristotélicienne » http://generalsemantics4all.wordpress.com/, started in December 2010. 
Money ? : mail exchange about making our own currency (january 2000)
 
Certaines expérimentations ont réussi:
    a) l’auto-production: voir le catalogue qui contient les créations des membres d’Interzone réalisées
depuis:
Livres,
– Musique,
Vidéos,
 
    b) les recherches entreprises dans Interzone (voir « Autour de Burroughs et Gysin » et « Research« ) et
celles reposant sur la sémantique générale, entre autres Interzone,
 
 
D’autres ont échoué: les projets d’académie physique et d’hôtel, etc., principalement en raison des
limites inhérentes aux conditions pratiques objectives (distance, etc.).
Mais cette recherche a incontestablement été utile, et les réalisations effectuées n’auraient pas été
possibles sans elle. 
Pour l’heure, considérant la situation économique actuelle, je pense que nous aurions intérêt à la
continuer de creuser le sujet.   

Sites mis à jour:

La sémantique générale pour tous

à http://semantiquegenerale.free.fr/ : le site a été actualisé, en fait la plupart des pages: je ne les
mets pas en détail, ce qui serait trop long. 

Le blog « Pour une économie non-aristotélicienne« 

Voir une vidéo de la conférence « Management et Ethique » au Centre Ethique International à la
Faculté d’Administration Economique et Sociale de Montpellier, avec Mustapha Daidj, Florian
Mantione et Maksoud Grèze.
Monsieur Daidj était le représentant de l’Institute of General Semantics en France dans les années
quatre-vingt et quatre-vingt dix.
Il va participer au forum « L’une des mille et une nuits », avec Abderrahim Hafidi, Joseph Francis,
Florian Mantione, Samia Rihaoui, Laurence Meslin et Anne Pariente, à Montpelliers le 24 juin à
l’Université Montpellier 1 – UFR AES, Espace Richter, avenue Raymond Dugrand : voir http://interzone-news.blogspot.com/2011/06/centre-ethique-forum-lune-des-mille-et.html 

Inter-zone.org

J’ai actualisé les anciennes pages: « L’origine des croisades »   http://www.inter-zone.org/crusades.html

 

Interzone Editions:

 

Nouveaux projets:

Ricardo Mbarkho : Evaluation de la constitution libanaise:

« Grading the Lebanese Constitution’ est un projet internet de Ricardo Mbarkho où les gens peuvent
donner une note à chaque article de l’actuelle constitution libanaise. Une évaluation moyenne
d’ensemble est constament affichée et actualisée. Ce projet centré sur le classement avec son
processus d’évaluation de masse implique différentes manière de lire les nombres et  graphiques de
tous les résultats statistiques. C’est un travail qui traite de l’interprétation des données pour offrir
des niveaux d’analyses multiples relatifs à notre attitude émotionnelle et rationelle envers la
constitution. Site http://www.dastooronline.com  (15 mai 2011).
 
« J’ai cherché des moyens de participer à un cadre collectif en ligne, afin d’avoir un regard critique en
tant que citoyens sur notre pays. Evaluer les articles d’une constitution m’a été inspiré par mes
pratiques d’enseignement (attribuer des notes) que je transpose ici dans un cadre non scientifique,
afin que les valeurs attribuées dans ce projet servent à stimuler l’imagination et à reflèter une émotion
du public ainsi qu’une attitude rationelle.
 
Ce projet eest la suite de ce à quoi je m’attache depuis au moins 2005, quand j’ai esquissé un projet
où les gens pouvaient élaborer en ligne un pays imaginaire (utopique) basé sur le vrai modèle du Liban
réel (constitution, géographie, histoire, culture, etc.).
Ricardo
www.dastooronline.com Yasmin_discussions
Ricardo Mbarkho
Beirut – Lebanon

GSM: +961 3 717 703
Web: http://www.ricardombarkho.com
Facebook : http://www.facebook.com/ricardombarkho 
LinkedIn :
http://www.linkedin.com/in/ricardombarkho 
Sur Skype : ricardombarkho 
Sur Twitter :
http://twitter.com/ricardombarkho  

L’hôtel et le restaurant El Jardin au Nicaragua:

Delphine et Tim ont racheté récemment l’hôtel El Jardin, à San Juan del Sur au Nicaragua, un lieu très
beau sur la côte pacifique. Si vous passez dans la région, vous y êtes les bienvenus.       

 

 

 
Vous pouvez visiter leur site à http://www.eljardinhotel.com/ .

El Jardin Hôtel & Restaurant
Timothy & Delphine De Wit
Bahia Nacascolo
San Juan del Sur
Nicaragua
Tel: (+505) 8659 1795
Tel: (+505) 8880 2604
info@eljardinhotel.com

Les amis de Lizières:

Les Amis de LIZIERES sont heureux de vous convier au Château d’Epaux pour un PIQUE-NIQUE « Japonais » le dimanche 19 juin 2011.
☞ ATTENTION les places sont limitées à 30 personnes ! ☜
Au programme :
•    La Radio Taisô ラジオ体操
Une gymnastique de santé créée en 1928 par le bureau central des assurances vie de la poste japonaise. Diffusée tout les matins par la NHK (radio et télévision) encore aujourd’hui, elle est pratiquée  largement dans les associations de quartier, entreprises, écoles …Une manière de débuter la journée à l’heure japonaise
•    Un pique-nique nippon.
Découverte culinaire de « Bento » mets typiques de pique-niques japonais
•    Une sieste emmenée par la musique instrumentale de Hiroko Komiya et Kazuya Nagaya
Deux artistes japonais exceptionnellement en France et à LIZIERES pour l’enregistrement de leur prochain album.
•    La projection du film « Sound of Tokyo »
Réalisé par Eko et Vinci Sato. Une ballade tokyoite, des images qui invitent à découvrir les sons du quotidien des japonais.
•    Une exposition de sérigraphies d’Ado
•    Le Bon-odori 盆踊り
Initiation à cette danse traditionnelle pratiquée lors de fêtes d’été au Japon

INFOS PRATIQUES :
TARIFS :
Tarif plein : 30 euros + la cotisation aux Amis de LIZIERES pour les non adhérents
Tarif réduit pour les habitants de l’Aisne : 10 euros + la cotisation aux Amis de LIZIERES pour les non adhérents (à l’occasion de cette première année d’ouverture, le prix de l’adhésion à l’association des amis de LIZIERES, pour les habitants de l’Aisne est fixé à 5 euros )

POUR SE RENDRE A LIZIERES :
en voiture :
depuis Paris, prendre l’autoroute de l’est vers METZ / NANCY > continuer sur l’A4 > prendre la sortie 20 CHATEAU-THIERRY > prendre la D1, direction SOISSONS (passer BEZUET) puis emprunter la D87 jusqu’à EPAUX-BEZU (86 km)
Prévoir une arrivée au Château d’Epaux vers 11h et un départ vers 16h.
en train :
Départ de Paris Gare de l’Est à 10h35 arrivée à Château-Thierry à 11h21
Départ de Château-Thierry à 17h00 retour à Paris à 17h52
Depuis Château-Thierry, taxi ou navette peuvent être mis en place pour votre arrivée, n’oubliez pas de nous le préciser lors de votre réservation.
LIZIERES, au coeur du village d’EPAUX-BEZU, se trouve sur la route de BUIRE dans l’ancien domaine du Château d’Epaux (11 allée du comte de Lostange – 02400 EPAUX-BEZU)

CONTACTS :
☞ Réservez dès à présent vos places à cette adresse : reservation@lizieres.org
Nous vous adresserons un formulaire d’inscription ainsi que les modalités de règlements en retour.


Pour LIZIERES,
Pedro Serra, président de l’association des amis de LIZIERES
Ramuntcho Matta, directeur du Centre de cultures et de ressources LIZIERES

Les amis de LIZIERES
association à but non lucratif créé le 18 septembre 2009 pour permettre au projet LIZIERES de voir le jour.
11 allée du comte de Lostanges _ 02400 EPAUX-BEZU / +33 (0)9 51 07 13 74
pour plus de renseignements : http://www.lizieres.org / amis@lizieres.org

Musique

NOVACRIMINAL – Nouveau site et EP

« Bonjour à tous,
Juste un mail rapide pour tous faire savoir que le nouveau site
NOVACRIMINAL.COM est maintenant en
ligne.
Notre spectable pour la sortie de notre nouveau EP « The Beltway of Bootmtown » était fantastique, une
nuit géniale. Un grand merci à tous ceux qui y ont participé. Le EP est maintenant disposible à la vente
lots des spectables à venir et dans le site. 
Take care, »
NOVACRIMINAL
  
  
Vous pouvez écouter leur musique dans le site http://novacriminal.com/.

 Concert de SALA en Lituanie :

Pakretuonė , Miškas, LITHUANIA
On June 17 and  18.
Listen to their music at http://www.myspace.com/salalithuania

Les Maîtres Musiciens de Joujouka

Jane’s Addiction travaille avec les Maîtres Musiciens de Joujouka

Vous pouvez télécharger le morceau gratuitement en vous inscrivant http://janesaddiction.com/splash/

Les Maîtres Musiciens de Joujouka: Festival 10-12 juin 2011

Bientôt des nouvelles du festival à 

Galeries et expositions:

Exposition Brion Gysin « Alarme » à la Galerie de France, Paris, www.briongysin.com

http://www.youtube.com/watch?v=cRURtblu5ZE and http://briongysin.com/?p=600 
Frank Rynne parle au spectateur à travers le dernier show de Brion Gysin à Paris.

Galerie Ecritures :

Exposition de photographies :

EXPOSITION de PHOTOGRAPHIES de Philippe BUSSER et Francisco FORMISANO, du 26 avril au 10 juin. 

 

  

Vernissage de l’exposition YO MARCHAND

Le Château d’Oiron dans Interzone Galleries

Les pages consacrées au château d’Oiron sont maintenant hébergées dans Interzone galleries :
  

Mino est génial au Café Trompe-souris :

  
D’autres photos dans Interzone Galleries à

Galerie Didier Devillez:

  
  
 
 
GALERIE DIDIER DEVILLEZ
53, rue Emmanuel Van Driessche / 1050 Bruxelles (Belgique) / +32(0)475 931 935

Nouvelles pages en ligne:

Dans les sites d’Interzone: 

« The Time of the Naguals » : Poems : http://www.inter-zone.org/thetimeofthenaguals/TN4poems.pdf
« Around Burroughs and Gysin »: http://www.inter-zone.org/thetimeofthenaguals/TNAroundB&G.pdf
« Research »
http://www.inter-zone.org/thetimeofthenaguals/TN2research.pdf
« Autour de Burroughs et Gysin »
http://www.inter-zone.org/thetimeofthenaguals/TNFR.pdf and http://interzoneeditions.livres.officelive.com/naguals.aspx                                                                                    William Brandon: « Looking for an agent/publisher:
Money ? : mail exchange about making our own currency (january 2000)
– Accueil Interzone Editions: http://interzoneeditions.livres.officelive.com/ 
– Interzone anthology: The Time of the Naguals
– Expo de Mino à Trompe Souris:

Dans les sites des autres Zoners:

Brion Gysin exhibition « Alarme » at Galerie de France, Paris
Hotel El Jardin, San Juan del Sur :    http://www.eljardinhotel.com/
Les amis de Lizières: www.lizieres.org
Café Trompe Souris : http://www.trompesouriscafe.fr/
Ce rapport est en ligne à https://sites.google.com/site/aubertisa/reportjune11fr-htm, et la version
Entre deux rapports, les news sont mises en ligne dans le blog Interzone news:

Vous souhaitant tout le meilleur pour cet été ! 
 
Izzy: email: i.aubert[at]interpc.fr
 


– WILLIAM S. BURROUGHS KATĖ VIDUJE

http://siggnal.blogspot.com/2011/05/william-s-burroughs-kate-viduje.html#more