Hommage du Président de Psy Cause à Roger Gentis

Suite au décès de Roger Gentis, en écho à l’ Hommage au Dr Roger Gentis de Daniel Brandého, voici celui de Jean Paul Bossuat publié dans Psy Cause (6 août 2019). Il contient plusieurs photos, à voir dans le site d’origine en raison de la qualité des images http://www.psycause.info/hommage-du-president-de-psy-cause-a-roger-gentis/

Le 1er août, à l’âge de 91 ans, Roger Gentis nous a quittés.

Lorsque j’étais interne au CHS de Fleury les Aubrais, dans les années 1970, il fut pour moi un Maître. Ce grand psychiatre était une figure de proue du mouvement de la psychothérapie institutionnelle, né à Saint Alban en 1942, à l’époque de la Résistance contre le totalitarisme Nazi. Ce mouvement, à la Libération, s’est engagé dans l’humanisation des hôpitaux psychiatriques en transformant l’institution asilaire en une néo société dans laquelle les malades mentaux devenaient participatifs en tant que personnes. Ce fut l’époque des clubs thérapeutiques, de la formation des infirmiers (en particulier par les stages CEMEA) à l’écoute des patients et à un positionnement relationnel désaliénant, via la grille psychanalytique essentiellement.

Jeune interne, je prenais en charge le journal des patients (l’Echo des Bruyères fondé en 1947), organisait des échanges d’idées associant patients et personnel soignant dans les unités de soins, participait à la revue Vie Sociale et Traitement (VST), ainsi qu’à des stages CEMEA. C’est d’ailleurs de cette époque de formation que s’est forgé mon intérêt pour la communication dans le champ de la psychiatrie.

Roger Gentis était doté d’une grande curiosité pour les nouvelles approches thérapeutiques, telles que la bioénergie, le cri primal, dont l’époque était foisonnante. Il s’engageait surtout résolument dans la seconde phase de la psychothérapie institutionnelle : le retour des patients « dans la cité ». C’est ce qui allait s’appeler la psychiatrie de secteur. Il n’hésitait à venir dans une salle de cinéma pour parler de la psychose avec un public. Et il faisait salle comble. Il était également un fervent militant de l’UNAFAM (mouvement associatif des familles de malades mentaux).

La suite de l’article dans le site de Psy Cause

A lire également:

En attendant Nadeau : Roger Gentis, un psychiatre qui savait écrire par Patrick Faugeras et Michel Plon

Espace analytique: Décès de Roger Gentis par Claude et Marie Allione

La machine à rêver à En ces lieux… des livres 2019

Comme lors de ma participation aux festivals d’années précédentes, la dreamachine (machine à rêver) était présente le dimanche 28. Ci-dessous avec Henri Boileau, le 28 août 2019. Pour plus de documentation, voir les documents de recherche effectués par le réseau Interzone, les pages d’Interzone Editions et le livre « Le Temps des Naguals – Autour de Burroughs et Gysin« , en version imprimée ou en pdf.

Voir également les recherches récentes sur l’utilisation des ondes cérébrales dans les articles suivants parus dans des revues scientifiques:

How flashing lights and pink noise might banish Alzheimer’s, improve memory and more (Nature, 18 février 2018) Traduction google approximative: « Comment les lumières clignotantes et le bruit rose pourraient-ils bannir la maladie d’Alzheimer, améliorer la mémoire, etc.

Scientists ‘Clear’ Alzheimer’s Plaque From Mice Using Only Light And Sound (Science alert, 15 mars 2019) « Des scientifiques nettoient la plaque d’Alzheimer chez des souris seulement avec des lumières et des sons » Traduction google approximative

Isabelle AUBERT-BAUDRON, le 28 juillet 2019.  Photo Francine DELAIGLE

Ci-dessous avec Henri Boileau

En ces lieux des livres 2014

En ces lieux des livres 2012: La Nouvelle République, 31 juillet.

Al Winans: EARLY MORNING INSOMNIA WALK

 

https://www.facebook.com/AD.WinansEARLY MORNING INSOMNIA WALK
I rise at six AM to walk the streets
slow-step my way past a coffee house
a lone worker preparing a caffeine fix
for zombie trance workforce
Make my way to the Mission District
bars soon to open for the Living Dead
old men slumped over bar stools
eyes vacant as cattle being
led to the slaughterhouseHalf-Indian Sarah stands on the corner
of 16th Street in search of a fix
ignores the police cruiser
with the last of the cowboy cops
looking for a shoot-out at the OK CorralGot me the slow walk blues
got me a pair of worn down shoes
pawn shop a-calling young couple balling

God’s messenger with a billboard on his back
looks for Jesus finds nothing but punks
hanging out at the corner parking lot
dropping a dime for the undercover narc’s
one step closer to Nirvana
down in the streets of Havana

small time two-bit goons
straight out of Looney Tunes
lean against a battered Buick looking like
an old-time drive-in movie marquee

I walk past closed down Burlesque House
flashback to my childhood
the Lone Ranger and Terry and the Pirates
eaten by locusts and crazed rats

The smell of fall in the air
strips my senses bare while down in North Beach
the last of the Italians wages war with Asian clan
in a territorial dispute over who owns
the rights to the boccie ball courts

no more will I be an agent for
the demons camped inside my head
let them write their own poems

walking these streets is wearing me down
I keep slipping into the past in a failed attempt
to communicate with the future

my life has become a marathon walk
leading me to endless coffee shops
taken over by expressionless aliens
with laptop computers and cell phones

I rise each morning like a prisoner waiting
on the executioner’s gun
the years hung out to dry like
wet laundry on a frail clothesline

Interview de Michel Foucault par Nicole Brice, 31 Mai 1961, radio diffusé sur France Culture

Par Nicole Brice, 31 Mai 1961, radio diffusé sur France Culture.
Retranscription : Isabelle Baudron (1985)
Première publication:  Objectifs 5, Automne 1985.
A lire également sur l’histoire de la folie dans le site Gallica Mœurs intimes du passé…. Série 3 / docteur Cabanès
Auteur : Cabanès, Augustin (1862-1928).

Michel Foucault était un philosophe considéré comme un des intellectuels contemporains les plus marquants. Son œuvre, considérable, traite de la vérité, du savoir, de la morale et de la politique. Il a écrit également une « Histoire de la sexualité ». Il s’est engagé politiquement à côté de ceux que la société a marginalisés. Il s’est d’abord intéressé aux origines de la médecine, et en particulier de la psychiatrie. Son livre « Histoire de la Folie à l’Age Classique » en témoigne. Il nous en parle dans cet entretien avec Nicole Brice, qui date du 31 Mai 1961, radio diffusé sur France Culture.

Suite de l’interview

Aristote, Descartes, Korzybski, trois visions de l’homme et du monde: mise à jour

L’article « LES DIFFERENTES ETAPES DE L’EVOLUTION DE L’OCCIDENT: ARISTOTE, DESCARTES, KORZYBSKI, TROIS VISIONS DE L’HOMME ET DU MONDE », en ligne à http://semantiquegenerale.free.fr/Articles/evol_occ.htm, vient d’être mis à jour et complété.

Une version en pdf, avec les notes en bas de page, plus facile à lire en raison de la longueur du texte, est en ligne à http://www.interzoneeditions.net/ADK.pdf
Isabelle AUBERT-BAUDRON

Al Winans: Remembering RFK

winans_rfk

Photo of Robert Kennedy and I taken at his Senate Office in 1966.

A short poem.

The funeral train passes by carrying
His body

A sea of faces stretched out
As far as the eye can see
waving, openly weeping

Sparks fly from heated rails
Clickity-clack, clickity-clack
Sings its sad song along
The railway track

A solemn brother stands alone
At the back of the caboose
Lost in deep thought

Clickity-clack, clickity-clack
Sings its sad song along
The railroad track

Al Winans