A.D. Winans: Captain Jack

CAPTAIN JACK
 
I know this poet who dances with words
who does the two-step political hustle
that lacks any real muscle
 
a Waltzing Matilda poet
who glides along the dance floor
like a skilled political whore
 
a poet weaned on the game of favors
who traded in his vision
for a poetry politicians hat
but dancing for an audience
isn’t like feeling the rhythm
that rubs up against the soul
 
Buffy Saint-Marie
Phil Ochs, Woody Guthrie,
Pete Seeger, Billy Bragg
were living proof of this
 
power corrupts
the spiritual truth
the scriptures tell us this
the true poet knows this
stands tall above the dancing
with word poets
who are little more than
an instrument of a poem
far greater than themselves
*
bar room revolution talk
is little more than
an exercise in futility
take it to the streets
be like Walt Whitman
walk blood stained battlefields
real and imagined
tend to the spiritual wounds
of your comrades
quit trading favors
in twenty-eight
Baskin and Robbin flavors
 
be like the people of Egypt
who risked life and limb
for their beliefs
be like the anonymous poets of Poland
who during the height
of government tyranny
tossed poems into the public square
for the people to read
giving them hope in desperate times
 
sitting at Spec’s bar in North Beach
downing shots of vodka
and shouting,” I hate America,
is cheap political theater
 
be like your sisters and brothers
in the workers struggle in Wisconsin
marching for worker rights
love them become one with them
shout your poems from town squares
and from rooftops in solidarity
with them.
 
poet laureate’s come and go
inmates die on death row
words can not be danced with
they need to b lived
 
Whitman was the Heavyweight
champion of poetry
stood tall and fearless
among the enemy
which is never really man
but the poison in his soul
 
pride envy ego
lust for power
how can those inflicted
with this disease
write from the soul
one column of media praise
is of less value
than a single tear-drop on a poem
from a waitress in a greasy
road stop diner
 
a poet who dances with words
dances a solo dance
in a barroom with no jukebox
 
the true poet’s topic
is the people
not the poet.
*

Galerie Ecritures: Exposition LOLMEDE

affiche 10 b

EXPOSITION

La galerie ECRITURES

1, rue Pierre Petit 03100 MONTLUCON

présente un ensemble d’œuvres originales

de

Laurent LOLMEDE

du 13 décembre 2014 au 21 février 2015

Vernissage le Samedi 13 décembre à 11 h

Né en 1965, Laurent Lolmède fait des études d’art à Bordeaux et à Paris (Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs). Il travaille d’abord dans la publicité, puis se consacre entièrement à la bande dessinée et à l’illustration. Ses chroniques dont  « Jour de Marché » (2009), « Brut de Carnet » (2010) et « Goudron Pavers » (2012) nous promènent dans des lieux de tous les jours où l’on croise la foule anonyme. Mais son humour décapant, son un trait acéré transforment l’anonyme en familier et le quotidien en scène burlesque … Ses dessins sont publiés dans la presse (Libération…) et l’édition.

Son dernier recueil « LE RÊVE AMÉRICAIN » Sketchbook/ Carnet de voyage, retraçant son 1er voyage aux Etats-Unis, est publié par Alain BEAULET éditeur.

Lolmède présente ici, les dessins originaux du livre, ainsi qu’un ensemble de peintures, volumes et dessins.

 Expositions personnelles :

 2008

   *Bibliothèque historique de la ville de Paris

   * Galerie ART et MAISONS – Figeac (Lot) 

   *Lycée Maximilien VOX – Paris 

2009

   *Bibliothèque historique de la ville de Paris

   * Galerie ART et MAISONS – Figeac (Lot) 

 2010

    * Rencontres du 9ème Art Aix-en-Provence.

    * Périscopages Rennes.

    * Le 104 Paris.

    * Salle communale Espagnac/Sainte-Eulalie (Lot).

    * Médiathèque Hélène BERR Paris.

2011

    * PARSON SCHOOL of Art+Desing Paris.

    * Expo:Vallée du Célé/Parfums d’intimité- Marcilhac sur Célé (Lot).

    * SUPER MARCHÉ DE L’ART – Toulon

2012

   * Médiathèque de l’institut Français  au Liban – Beyrouth (mars)

   * Médiathèque Faidherbe – Paris (Avril)

2013

  * Portraits de Boutiques – Aix-en-Provence

  * Galerie Jean Ségalat – Decazeville (Aveyron)

2014

  * Itinéraires graphiques / Pays de Lorient

  * Exposition collective – Galerie du Faouëdic

  *  Exposition personnelle – Galerie de la Rotonde – Lanester

  * Galerie Oblique – Paris

Biliographie sélective:

* Moins X avant 2000, Alain Beaulet editeur (4 volumes) 1996-2000

* Extraits naturels de carnets, La comédie illustrée (4 volumes) 2000-2004

* Auto-psy, Humeurs, 2006

* Lolmède, Éditions Charrette, 2009

* Jour de marché, Alain Beaulet, 2009

* BRUT DE CARNET, United Dead Artists, 2010

* Brut de Basquiat, auto-édit, 2010

* Brut de Comix, United Dead Artists, 2010

* Vallée du Célé, parfums d’intimité, auto-édition, 2011

* GOUDRON PAVERS, United Dead Artists, 2012

* E.N.d.C. Spécial Decazeville, auto-édition, 2013

* Carnet d’Alger, auto-édition, 2014

* LE RÊVE AMÉRICAIN, Alain Beaulet, 2014

ECRITS d’Editeurs

« Laurent Lolmède est un génie anormalement méconnu, qu’on se le dise une bonne fois pour toute. Nous devrions lui ouvrir les portes de nos plus grands musées, lui permettre de réaliser les choses les plus grandioses, les plus incroyables. Lorsque que je dis incroyable, n’essayez même pas d’imaginer ce que cela pourrait donner car vous n’y arriverez pas. Vous n’êtes pas Laurent Lolmède. Alors, voilà ! Comme nous n’avons pas sa magie et sa poésie, la majorité de la population a pris le parti de ne pas le voir, de ne pas le reconnaître. Oh ! Mais attention ! Ce n’est pas parce que l’on ne le regarde pas qu’il ne nous observe pas. Crayon dans une main, petit carnet dans l’autre, il est là, juste derrière vous. Il vous regarde. Pire, il tente de percevoir en vous la petite touche qui vous rend humain. Dire que Laurent Lolmède est un poète du quotidien, voire un maître de l’art brut, serait réducteur. Non ! La seule chose que nous pouvons faire est de lui offrir 64 pages de liberté… Même si nous le savons, 64 pages ne suffisent pas pour un génie comme lui. »

« Ce deuxième tome des Extraits Naturels de Carnets reprend les meilleures pages des numéros 5 et 6 du one-man zine réalisé par Laurent Lolmède de 1992 à 1996. Deux grands pôles se mettent en place: Paris, lieu de la vie quotidienne, avec son cortège d’anecdotes pittoresques ou absurdes, et Figeac, où l’auteur a ses racines et rentre régulièrement se ressourcer. Fin 2000, commencera la publication des nouveaux carnets de Laurent Lolmède entièrement inédits »

« Mais finalement, il fait quoi dans la vie, Laurent Lolmède ? Il ne passe tout de même pas tout son temps en vacances ? Ah mais c’est vrai: il dessine ! On l’avait presque oublié. Et vous appelez ça un métier ? Enfin dans le troisième tome des Extraits Naturels de Carnets, on verra Lolmède au travail. Ce volume reprend les numéros 7 et 8 d’ ENdC version fanzine, époque à laquelle notre héros commence sérieusement à faire les festivals de bande dessinée et à rencontrer ses collègues, en particulier l’équipe du fanzine Le Simo. Et n’oublions pas l’autre grande nouveauté: Lolmède rejoignant les rangs chaque jour plus nombreux des nouveaux pères, ceux qui restent à la maison pendant que Madame va travailler. »

À la suite d’une résidence durant laquelle il a découvert la ville, rencontré les commerçants aixois et réalisé une foule de croquis, le dessinateur Laurent Lolmède a tiré le portrait de 30 boutiques aixoises

Pour chaque magasin, Lolmède a créé un dessin original, pensé en fonction de l’activité du lieu, dans un style tenant à la fois de la caricature et du reportage dessiné.
La caissière sourit en gros plan, le boucher cajole son escalope, la vendeuse d’escarpins fait du 43… Chacun connaît son métier !

Chaque image, imprimée en grand, a été installée à l’arrière des vitrines, dans la boutique qu’elle représente. Laurent Lolmède, avec son trait décalé, nous a invité à redécouvrir, voire revisiter la diversité commerçante de la ville.

D’une paire de sandales sur le parquet ou d’un torchon de la cuisine, Lolmède fait des chefs-d’œuvre. Un sens de l’observation, une façon innée de raconter l’insignifiant, qu’il  doit à ses maîtres, Dubuffet, Bonnard ou le chanteur Carlos. Son humour décapant sous un trait acéré et jamais condescendant transforme l’anonyme en familier et le quotidien en scène burlesque.

Cette capacité à tirer le quotidien vers l’universel rendait évidente l’édition d’un recueil de ces Portraits de boutique. À travers ce panel de magasins aixois, c’est le quotidien commerçant de chaque ville qui est retranscrit par Lolmède.

Galerie ECRITURES 1 rue Pierre Petit 03 100 MONTLUCON
http://www.koifaire.com/auvergne/galerie,ecritures-15609.html
facebook  http://www.facebook.com/galerie.ecritures

 

Cédric Cavenaïle: Time – Pink Floyd par Eleventh Moon

eleventh_moon_timeTime – Pink Floyd

Recorded at SigmaProd – Saint-Juery (81) JC Manchot : Keyboard, Audrey Le Bail : Vocal, Phil Berteau : Bass, Pascal Pelletan : Drums & Percussion, Cédric Cavenaïle : Guitar, Silvain Goillot : Sound Engin.
soundcloud.com|Par eleventh-moon
Eleventh Moon is a cover band of Seventies progressive rock.
The meaning of this formation is to bring you back into the musical atmosphere which was reigning on this scene during an amazing decade.

For ten years, from 1969 to 1979, many bands endlessly pushed back the limits of differents musical styles and made a whole generation dream.

With Eleventh Moon, you will listen to groups such as Pink Floyd, Genesis, King Crimson, Yes, Camel, Gentle Giant, Supertramp, etc.
Come discover again seventies progressive rock, live, on stage, before your very eyes and for the pleasure of your ears.

Ecouter les autres morceaux à https://soundcloud.com/eleventh-moon

Bruno Dubuc: Lancement du site web Éloge de la suite sur l’œuvre d’Henri Laborit

C’est avec beaucoup de plaisir que je lance aujourd’hui le 21 novembre 2014 le site web Éloge de la suite ( http://www.elogedelasuite.net/ ), date à laquelle Henri Laborit aurait eu 100 ans ! Il s’agit donc d’un site qui tente de rassembler le plus de documents possible autour de l’oeuvre d’Henri Laborit dans le but d’en faire profiter gratuitement le plus grand nombre.

Ce penseur majeur du XXe siècle, multidisciplinaire, innovateur, provocateur et critique féroce de cette société productiviste n’avait pas sa porte d’entrée digne de ce nom dans ce XXIe siècle qui en aurait pourtant bien besoin. Beaucoup de choses sur lui traînent évidemment sur Internet, et ses livres constamment réédités et traduits continuent de faire leur œuvre. Mais comme me le confiait une bibliothécaire lors d’un passage aux Archives Laborit à Paris : « Demandez aux jeunes ici, personnes ne connaît Laborit ».

Or la lecture de ses bouquins m’avait aidé à comprendre bien des choses et à être mieux dans ma peau au début de la vingtaine. C’est cette opportunité que j’aimerais faciliter avec ce site et le projet de film qui vient avec.

Car un film en préparation sur des parcours qui ont croisé Laborit utilise également ce site comme vitrine. Une série de belles rencontres filmées à l’été 2012 dont j’aimerais commencer le montage dans les semaines qui viennent.

Le site web et le projet de film veulent donc montrer comment ces idées sont aujourd’hui incarnées et pourquoi, me semble-t-il, notre époque aurait grand intérêt à mieux les connaître.

Tout comme le film, le site est loin d’être complet et plusieurs sections seront améliorées et enrichies au cours des prochains mois, c’est-à-dire durant l’année 2015 qui marquera également le vingtième anniversaire du décès de Laborit en 1995.

Mais je me devais de sortir aujourd’hui le travail accompli jusqu’ici, question de me soulager d’une vieille dette que je traînais depuis une trentaine d’années…

BRUNO DUBUC

Charles Plymell: Zap Comix’s first printer on R. Crumb: Curled in Character

https://www.facebook.com/george.laughead/posts/10205377248976543

With all the interest in the Zap Comix collected edition (20 pounds, they say ), I thought it important to make sure Charley Plymell (@ Pam Plymell)is kept in his historical place as the publisher/printer of the first issue — heard the new collection has sold out — at almost 500 dollar a copy — congrats to Patrick Rosenkranz for his work in the book.

Here’s Charley’s history of the events around Zap’s first issue: http://www.vlib.us/beats/plymellrcrumb.html

Zap Comix’s first printer on R. Crumb: Curled in Character

by outlaw poet Charley Plymell

Read in Beats In Kansas: The Beat Generation at : http://www.vlib.us/beats/plymellrcrumb.html