Quelques nouvelles de l’éclat

Bonjour

La page des nouveautés du second semestre a été mise à jour hier et vous pourrez découvrir les titres de la rentrée et lire quelques extraits ou préfaces. La page sera étoffée dans le courant de l’été.
Dès septembre, déjà, un nouveau livre de Paolo Virno, « Et ainsi de suite. La régression à l’infini et comment l’interrompre« , s’attache à un « détail » (la « régression à l’infini ») qui en dit long sur notre difficulté à faire face au monde tel qu’il est. Et dès lors, comment l’interrompre? Comme toujours chez Virno, on part d’un point et… on va le plus loin possible dans l’analyse. Après Opportunisme, cynisme et peur (1991) ou Grammaire de la multitude (2002) c’est le cinquième livre de Virno traduit à l’éclat.

 
Puis la première traduction en français d’un livre de Rita di Leo, « L’expérience profane. Du capitalisme au socialisme et vice-versa« , sur l’expérience soviétique qu’il est grand temps d’analyser pour la comprendre et non plus pour la combattre ou pour la glorifier. Le livre donne une analyse implacable de la « guerre de soixante-quatorze ans » (1917-1991) qui a marqué le XXe siècle. Il est préfacé par Mario Tronti, avec qui Rita di Leo a fondé, dans les années 1960, la revue Classe operaia en Italie (voir Nous opéraïstes, de Tronti, paru au début de l’année).
Paraît également en version numérique « expérimentale » seulement et en bilingue anglais-français un Abecedarium « destiné aux architectes, aux designers et aux créateurs en général », établi par Céline Poisson, professeur à l’école de Design de l’Uqam (Montréal) à partir des dix mille définitions de concepts de  Charles S. Pierce pour le Century Dictionary. Un outil ludique et indispensable (comme tout ce qui est ludique).

En octobre-novembre, trois parutions qui balaient le champ (élargi) de la philosophie:
Ludwig Siep, La philosophie pratique de Hegel. Actualité et limites, où l’on apprend que la philosophie de Hegel connaît un renouveau inédit dans les applications pratiques (et pratico-politiques) dont use notre société contemporaine…
Moshé Hayyim Luzzatto, La logique du Talmud (traduit et présenté par Yohanan Lederman) où l’on découvre, par un texte classique du XVIIIe, les mécanismes logiques qui président aux commentaires infinis du Talmud
Jean-Marc Mandosio, Le discours de la méthode de Denis Diderot, où l’on revient sur le « grand Denis », maître de la méthode anti-méthodique (ou le contraire) pour continuer de fêter dignement son 300ème anniversaire.
Vous trouverez tous les détails sur ces parutions sur la page http://www.lyber-eclat.net/nouveautes.html

Sur cette même page vous trouverez aussi le rappel des titres du premier semestre, encore disponibles dans les « meilleures librairies »…
Pour les amateurs de littérature en été, quelques suggestions dans la collection « Paraboles« :  avec les livres de Meneghello (Libera nos a Malo), Zargani (Pour Violon seul), Farazzi (D’un noir illimité), Bezençon (Berlin, mémoire pendant les travaux)…
Et pour les lectures d’un soir, d’une sieste, d’un voyage, jetez un œil sur les éclats
Bon été à tous. Achetez des livres, achetez nos livres…
Merci de votre fidélité

Michel Valensi
Editions de l’éclat

 
PS: les libraires et journalistes qui reçoivent ce message peuvent faire leur demande de SP en y répondant. Nous y répondrons dans la mesure de nos possibilités.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s