Quelques nouvelles de l’éclat

Bonjour

Après un petit rappel des  épisodes précédents (Farazzi, Tronti, Marazzi, Thucydide, Spinoza, les Maximes des  pères), qui sont toujours en librairie en attendant l’été, paraît ce  mois-ci, en un petit volume bleu et gris de 160 pages, l’article  « Encyclopédie » de Denis Diderot, « pièce maîtresse de la machine de  guerre de la pensée nouvelle contre les dogmes et les obscurantismes » que  constitue l’Encyclopédie elle-même.  Manière de fêter dignement un bel  anniversaire à Denis pour ses trois cents ans!
Vous pouvez déjà lire la préface de  Jean-Marc Mandosio sur le site.
 
Autre anniversaire, celui  de la disparition de Charles Mopsik (1956-2003) il y a dix ans maintenant, alors  qu’il venait à peine de nous remettre les premières épreuves corrigées de son  livre, Le sexe des âmes. Aléas de la différence sexuelle dans la Cabale,  Le livre prend aujourd’hui une dimension toute particulière et s’inscrit dans le  débat sur … le mariage pour tous, y apportant une contribution non  négligeable: un soutien inattendu des textes du Talmud et de la Cabale à ce  mariage qu’une frange minoritaire et bruyante de la société française refuse  parce qu’elle se recroqueville sur ses vieilles soupes rancies*. Découvrez la version  lyber de ce livre extraordinaire avant de l’acheter en librairie. Un hommage  sera rendu à Charles Mopsik le 30 septembre à Paris … nous y  reviendrons.
 
La « Bibliothèque des  fondations » accueille son seizième titre avec ces Passeurs  d’Orient, sous la direction de Michel Espagne et de Perrine Simon-Nahum.  Issu d’un colloque qui eut lieu au Musée d’Art et d’Histoire du judaïsme en 2012  et enrichi de contributions nouvelles, le volume est consacré à la place que  prirent « les juifs dans l’orientalisme », contredisant le sens commun qui  s’est accroché à ce terme depuis la parution du livre aussi célèbre  qu’approximatif d’Edward Said.

Sinon, la nouvelle édition  enrichie du mythique bolo’bolo vient d’arriver ! Bolo’bolo a  trente ans! L’anonymus P.M. a rédigé une nouvelle préface pour cet anniversaire  et le livre est consultable en lyber avant de le  trouver en librairie à partir du 3 mai.

Merci de votre fidélité.  Faites connaître l’éclat. Allez faire un tour dans les librairies (ça fait  combien de temps que vous êtes devant cet ordinateur?)!
Michel  Valensi

http://www.lyber-eclat.net/

* En deux mots: les âmes sont masculines ou féminines,  elles habitent des corps masculins ou féminins indépendament de leur propre sexe  et sont destinées l’une à l’autre depuis le premier jour de la Création. Ainsi  une âme féminine dans un corps d’homme peut être destinée à une âme masculine  dans un autre corps d’homme et seulement alors le mariage sera « fécond »… Idem  bien sûr avec une âme masculine dans un corps de femme destinée à une âme  féminine dans un corps de femme et une âme masculine dans un corps d’homme à une  âme féminine dans un corps de femme etc. etc. et le Zohar (I 98a) proclame: « Le  Saint béni-soit-il marie les couples [d’âmes et non de  corps] »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s