Jérôme Pintoux: L’ancien prof de français fait parler les morts

http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Loisirs/Livres-cd-dvd/n/Contenus/Articles/2012/02/16/L-ancien-prof-de-francais-fait-parler-les-morts 

Jérôme Pintoux dédicacera son premier livre samedi à Niort. Il y fait revivre les grands noms de la littérature à travers des interviews imaginaires.

Avec ses interviews d'outre-tombe, Jérôme Pintoux signe un livre original sur l'histoire littéraire de l'Antiquité au XIX<sup>e</sup> siècle.

 

Avec ses interviews d’outre-tombe, Jérôme Pintoux signe un livre original sur l’histoire littéraire de l’Antiquité au XIXe siècle.

Il ne se prend pas pour Bernard Pivot ou Thierry Ardisson, même s’il eut sans doute aimé être ce dernier. Prof de français, à la retraite depuis peu, Jérôme Pintoux, dont le grand-père et le père tenaient la fameuse droguerie de la rue Basse, institution du commerce local aujourd’hui dirigée par son frère, signe « Interviews d’outre-tombe, confessions des classiques du Lagarde et Michard ».

Pourquoi pas un feuilleton radiophonique ?
Ce petit livre original paru chez JBZ et Cie – qu’il dédicacera ce samedi 18 février à la Librairie des Halles – fait revivre de l’Antiquité au XIXe siècle, une soixantaine de grands noms de la littérature, d’Homère à Rabelais, de Molière à Victor Hugo. A travers de courtes interviews fictives, Jérôme Pintoux s’est mué en pigiste littéraire tout en conservant ses habits de pédagogue. « Mon but premier c’était de faire lire et relire des écrivains, si possible avec un peu d’humour. Il n’y a que le titre de morbide. Ici, la littérature fait office de machine à remonter le temps. » On piochera dans ce livre au gré de son humeur. Ces interviews sont brèves, de lecture aisée. Parfois tendres, elles amusent ou adressent des clins d’œil aux auteurs. Exemples. « Charles Baudelaire, on dit que vous avez une excellente mémoire ? J’ai plus de souvenirs que si j’avais mille ans. Arthur Rimbaud, votre dormeur du val a l’air plutôt mal en point ? Il a deux trous rouges au côté droit. » Avec cet Ovni littéraire, que l’éditeur qualifie à la fois de manuel d’histoire littéraire et d’uchronie (*) Jérôme Pintoux inaugure un genre qui pourrait peut-être faire école. Il avoue disposer d’encore 1.550 interviews inédites. Il souhaiterait faire un tome entièrement consacré au XXe siècle, un autre aux auteurs anglo-saxons. Et puis dire ou faire jouer ses saynètes à la radio, sous forme de feuilleton. En attendant, lisez ce livre, afin de retrouver, à la manière d’un Verlaine, l’écho de « ces voix chères qui se sont tues ».
(*) Genre littéraire qui repose sur le principe de la réécriture de l’histoire à partir de la modification d’un événement du passé.

Séance de décicace à la Librairie des Halles, samedi 18 février de 10 h 30 à midi.

Jean-Michel Gouin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s